Séniors : des ateliers pour garder l'équilibre

Parmi les accidents de la vie courante, les chutes chez les personnes âgées peuvent être dramatiques. En 2016, elles étaient responsables de près de 11 000 morts.

Alexandra James
Rédigé le , mis à jour le

A 71 ans, Marie-Christine semble marcher d’un pas assuré. Pourtant, elle est tombée à plusieurs reprises. Entorses, foulures et même dents cassées… Ces chutes à répétition l’ont marqué. La dernière en date remonte à juillet, en tombant lors d’une randonnée.

"A la descente, je me suis vraiment sentie mal, et un moment ma cheville gauche a flanché. C’est-à-dire que j’ai programmé vraisemblablement mon pas pour qu’il arrive sur une certaine pierre et il n’y est pas arrivé et ma cheville s'est tordue. Je me suis retenue comme je pouvais et le soir j’ai commencé à avoir très très mal", explique Marie-Christine Pouder, 71 ans.

Des formations "équilibre"gratuites

A force d’accidents comme celui-ci, la septuagénaire perd confiance en sa démarche et redoute d’autres chutes

"Il y a d’une part l’appréhension qu’on a et puis le fait que je sens qu’à gauche, ma jambe ne répond pas bien. Je commence à me ressentir de nouveau en insécurité alors que ça allait mieux quand même à un moment", commente Marie-Christine.

Pour surmonter ses craintes, Marie-Christine participe chaque semaine à un atelier gratuit organisé par sa ville. Son objectif, retrouver l’équilibre, pour se déplacer sereinement. 

Au programme, renforcement musculaire, travail de la souplesse et exercices de mobilité. Le tout avec des contraintes.

Apprendre à se relever seul après une chute

"Au niveau des tapis je n’ai pas de problème, mais là j’ai les genoux qui partent à droite et gauche. J’arrive pas du tout à maintenir l’équilibre sur la ligne", se désole Marie-Christine.

"Elles doivent gérer une autre tâche en plus du pas. Ce qui arrive souvent dans la rue, on regarde quelque chose, on parle avec quelqu'un, pourtant on doit continuer à marcher. Le terrain évoluant, on doit pouvoir aussi adapter son pas, donc agrandir le pas ou le rétrécir", explique Florent Estienne, enseignant en activités physiques adaptées.

Ces exercices paraissent anodins, pourtant, ils peuvent éviter des chutes graves qui sont responsables de plus de 11 000 morts en 2016.

1 personne âgée sur 3 tombe chaque année

En cas de chute, il faut connaître les bons gestes, pour ne pas rester au sol. 

"Donc arrivé à cette étape-là, on peut sortir le genou et s’appuyer, mais on peut aussi commencer à s'agripper au mobilier. Tout ça va permettre de pouvoir se relever plus facilement, avec le dos droit, et ne pas se refaire mal en se relevant", conclut Florent Estienne.

Prévenir les chutes est un enjeu de santé publique puisqu’en France, 1 personne âgée sur 3 tombe chaque année. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !