1. / Se soigner
  2. / Recherche
  3. / Cellules souches

Les cellules souches, nouvel espoir pour les dentistes

Si les cellules souches représentent un des espoirs de thérapies pour les médecins, elles le sont désormais également pour les dentistes. Une équipe de l'université Paris-Descartes a remplacé la pulpe dentaire contenue dans des dents de rats par des cellules souches. Quelques semaines plus tard, elles avaient reconstitué de la pulpe. Une piste prometteuse pour le soin dentaire.

Rédigé le

Les cellules souches, nouvel espoir pour les dentistes

Quand on a une carie importante, le dentiste retire la pulpe infectée et la remplace par un matériau composite, ce qui pose plusieurs problèmes à court et à long terme. "Parfois il reste des bactéries, une infection, explique le Dr Sibylle Opsahl-Vital, dentiste enseignant et chercheur à l'Université Paris-Descartes, du coup cela pose des problèmes qui peuvent conduire jusqu'à la perte de la dent. Ensuite la dent perd forcément sa sensibilité, elle devient donc plus sujette notamment aux fractures qui conduisent elles aussi à l'élimination de la dent. C'est la raison pour laquelle on essaie donc de trouver une solution alternative qui préserverait la vitalité de la dent".

Jusqu'à aujourd'hui, on ne savait pas comment fabriquer de la nouvelle pulpe dentaire. Mais grâce à la découverte de ces chercheurs, cela pourrait bientôt changer. Des cellules souches sont présentes dans la pulpe dentaire et peuvent être essentielles pour les soins dentaires. Toutefois, ces cellules souches ne peuvent pas être implantées directement dans la dent, elles doivent d'abord être mélangées avec un collagène proche de la texture naturelle de la pulpe.

Concrètement il faut éliminer la partie de la pulpe dentaire inflammatoire et la remplacer par la pulpe fabriquée. Une fois le mélange de cellules souches déposé, le dentiste referme la dent avec un ciment biocompatible. Pour pouvoir suivre l'évolution de ces cellules souches, celles-ci ont été marquées à l'aide d'un produit légèrement radioactif. Grâce à un appareil d'imagerie mixant scanner et scintigraphie, les chercheurs peuvent vérifier la localisation des cellules souches plusieurs semaines après leur implantation. Trois semaines après leur implantation, les cellules souches se sont bien multipliées et ont fabriqué de la pulpe dentaire.

L'autre inquiétude des chercheurs était la dispersion de ces cellules souches en dehors de la dent. Inquiétude vite dissipée puisque la fixation se fait uniquement au niveau dentaire. Il n'y a pas de dispersion de ces cellules en dehors de la dent.

Les cellules souches permettraient donc aux dents soignées de cicatriser et de se reconstruire par elles-mêmes. Une petite révolution dans le soin dentaire comme le confirme le DR Opsahl-Vital : "le traitement de dévitalisation, le traitement des racines pratiqués couramment face à une carie importante n'auraient plus lieu d'être. Cette piste donnerait une dimension plus biologique au traitement qui resterait dans une optique de préservation de la vitalité, de la préservation à long terme des dents". Il faudra attendre plusieurs années avant de pouvoir tester ce traitement chez l'homme et surtout de pouvoir pratiquer ce type de thérapie cellulaire en cabinet dentaire.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus