1. / Se soigner
  2. / Handicap
  3. / Surdité

Surdité précoce : et si c'était l'otospongiose ?

Surdité précoce et progressive, acouphènes… des symptômes courants pour une maladie qui l'est tout autant, même si elle est peu connue. L'otospongiose atteint un tout petit os de l'oreille, l'étrier, responsable de la transmission du son au cerveau et peut entraîner une surdité irréversible.

Rédigé le , mis à jour le

Surdité précoce : et si c'était l'otospongiose ?
Surdité précoce : et si c'était l'otospongiose ?
Sommaire

Comment fonctionne l'oreille ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le fonctionnement d'une oreille et le mécanisme de l'otospongiose.

L'otospongiose est la cause la plus fréquente de surdité chez l'adulte. En France, trois personnes sur 1.000 ont des problèmes d'audition à cause de l'otospongiose.

Cette pathologie est liée à un dysfonctionnement d'une partie de l'oreille, elle entraîne une altération progressive de l'audition, et parfois des acouphènes. Le plus souvent, l'otospongiose apparaît chez les individus qui ont entre 20 et 40 ans, surtout chez les femmes qui sont deux fois plus touchées que les hommes. 

Comprendre le mécanisme de l'otospongiose. Le son se propage dans l'air sous forme de vibrations. Ces vibrations sont d'abord captées par le pavillon et le conduit auditif, c'est l'oreille externe. Les vibrations traversent le conduit auditif et font vibrer le tympan. Une fois amplifiées, elles sont transmises à trois petits osselets, puis à la cochlée. La cochlée renferme les cellules de l'audition. Ces cellules vont à leur tour transmettre un signal au nerf auditif qui transmet ensuite les informations au cerveau.

Les osselets sont trois, ils sont les plus petits os du corps humain. Tous sont reliés les uns aux autres et répondent aux vibrations du tympan. Il y a d'abord le marteau, puis l'enclume et enfin l'étrier, le plus petit des osselets. L'étrier mesure 2,6 à 3,6 mm de long et pèse 2 à 4,3 mg. Son rôle est crucial. Il permet la transmission à l'oreille interne.

L'étrier possède un petit plateau, appelé platine. La platine est maintenue par un ligament. En cas d'otospongiose, il y a un renouvellement anormal du tissu osseux autour de ce ligament. Ce dernier se rigidifie et finit par se bloquer. L'étrier ne s'enfonce plus correctement dans la cochlée, ce qui explique la surdité.

Quels sont les symptômes d'une otospongiose ?

Florence souffre d’otospongiose bilatérale, elle vous raconte comment les premiers symptômes sont apparus...

Acouphènes et surdité. L'otospongiose est classique chez les femmes ayant entre 20 et 40 ans. Elles se plaignent alors d'une surdité qui augmente progressivement. Chez les personnes concernées, les acouphènes sont fréquents, elles entendent des bourdonnements ou des sifflements.

Otospongiose : une origine incertaine

Maladie congénitale. La cause de l'otospongiose est encore méconnue, mais vu la fréquence des formes familiales d'otospongiose, on la considère comme héréditaire. Des facteurs hormonaux sont aussi évoqués, puisque les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.

On a également constaté que l'otospongiose était dix fois plus fréquente chez les personnes blanches que les noires. Enfin, des facteurs extérieurs, comme un virus ou les lieux riches en fluor, pourraient favoriser l'apparition de la maladie.

La chirurgie contre l'otospongiose

L'intervention chirurgicale contre la surdité liée à l'otospongiose

Lorsque la surdité devient gênante, on peut intervenir en proposant un appareillage au patient. Mais il existe aussi une solution chirurgicale.

Placé derrière le tympan, l'étrier transmet en bougeant le son entre l'oreille moyenne et l'oreille interne. Dans l'oreille atteinte d'otospongiose, l'étrier se bloque et empêche le transmission normale des sons. "Le principe de l'intervention est de soulever le tympan pour aborder l'étrier, l'enlever, faire un petit trou au niveau de l'oreille interne et placer une petite prothèse qui sera attachée sur l'enclume. Cette prothèse permettra de remettre en vibration les liquides de l'oreille interne. Et donc dans l'immense majorité des cas, d'améliorer l'audition du patient", explique le Dr Denis Ayache, chirurgien ORL.

Effectuée sous anesthésie générale, l'intervention ne dure que trente minutes. L'intervention chirurgicale est efficace dans 95% des cas. Elle permet de traiter la surdité, à condition que l'oreille interne ne soit pas touchée. Après l'intervention, il ne faut pas oublier la surveillance de son audition : un audiogramme doit être réalisé tous les ans.

Otospongiose : un quotidien amélioré grâce à la chirurgie

La chirurgie améliore le quotidien des patients atteints d'otospongiose.

Les résultats de la chirurgie sont excellents, puisque dans 95% des cas, les patients retrouvent une audition proche de la normale. Mais plus qu'une amélioration des capacités auditives, c'est aussi le retour à une vie sociale.