1. / Se soigner
  2. / Handicap
  3. / Aidants familiaux

Aidants familiaux : quand les enfants prennent soin de leur famille

Les aidants familiaux s'occupent d'un proche malade ou handicapé. En France, ils seraient 8,3 millions. Mais ce chiffre ne prend en compte que les personnes âgées de plus de 16 ans. Il n'existe aucune étude sur les enfants qui vivent avec un père handicapé, une mère atteinte d'un cancer, un frère traumatisé crânien... Ces enfants aident pourtant leur famille à la maison. Une association a été créée pour eux afin de leur offrir un moment de répit, à travers des ateliers de deux semaines au cours desquels ils montent un film d'animation. Ces ateliers gratuits sont destinés aux enfants âgés de 8 à 22 ans.

Rédigé le , mis à jour le

Le film réalisé lors de cet atelier sera projeté le samedi 16 avril 2016 au Cinoche de Ris-Orangis.

Derrière les films d'animation se cache un secret qui les unit tous ces enfants : la maladie qui a frappé leur famille. Malgré eux, ces enfants sont des aidants. Ils ont beau avoir entre 8 et 12 ans, ils sont un soutien moral et physique.

"À aucun moment, les enfants se disent aidants. Ils le découvrent en nous rencontrant. La vraie problématique, c'est de les repérer puisqu'ils sont invisibles. Quand on parle d'aidant, on a l'image d'une personne de 65 ans, et évidemment jamais on ne peut imaginer que ces jeunes se retrouvent dans une situation d'être aidant", explique Françoise Ellien, psychologue.

Parce qu'ils sont mineurs, ces enfants ne figurent dans aucune statistique. Il faut se contenter d'une estimation. Ils seraient 500.000 en France à aider un parent malade. L'association Jeunes aidants ensemble (JADE) leur offre un répit dans un domaine isolé en pleine nature. De quoi les couper un moment de leur réalité.

En montant leur vidéo, ces enfants donnent du sens à ce qu'ils vivent car beaucoup ont du mal à exprimer leurs douleurs. "Ce sont des enfants qui ne grandissent pas comme les autres. Ils grandissent quand même, il y a évidemment de l'amour mais il y a quelque chose d'un peu différent et on leur propose cet espace pour évoquer cette différence qui est une richesse à de nombreux points de vue. Mais qui peut aussi entraîner des fragilités", confie Isabelle Brocard, cinéaste.

Ces enfants sont pour la majorité en échec scolaire. Ces ateliers cinéma les aident à retrouver une meilleure estime d'eux-mêmes. Mais il s'agit du seul dispositif à ce jour en France, à les sortir de l'anonymat et à leur reconnaître ce statut de jeune aidant.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus