Image d'illustration. Des anticorps se fixent à un virus SARS-CoV-2, responsable du covid/
Image d'illustration. Des anticorps se fixent à un virus SARS-CoV-2, responsable du covid/ Crédits Photo : © Shutterstock / Lightspring

Les vaccins Pfizer et Moderna efficaces contre le variant indien

Les vaccins à ARN messager resteraient efficaces contre le variant indien, selon des données américaines. Face à ce variant, les personnes vaccinées auraient moins d’anticorps efficaces que prévu, mais suffisamment pour le combattre.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Bonne nouvelle pour les vaccins Pfizer et Moderna. Ces deux vaccins à ARN messager resteraient efficaces contre le variant indien du coronavirus, selon des travaux préliminaires menés par des scientifiques américains de l’Université de New York.

Rendues publiques le 17 mai sur le site BioRxiv, ces recherches doivent encore être validées par des pairs avant d'être publiées dans une revue scientifique mais offrent des signaux positifs.

Virus synthétique en laboratoire

Tout le protocole s’est déroulé en laboratoire : les scientifiques ont d’abord prélevé du sang de personnes ayant été vaccinées avec l'un ou l'autre de ces vaccins 28 jours après la deuxième injection. Ils ont ensuite exposé ces échantillons à un virus synthétique présentant les mutations particulières des deux versions du variant indien, le variant B.1.617 et B.1.618.

Ce mélange a ensuite été mis en contact avec des cellules cultivées en laboratoire, afin d'observer combien d’entre elles seraient infectées.

A lire aussi : Vaccination : à partir de quand est-on protégé ?

Moins d’anticorps efficaces, mais toujours assez

Résultat : face au variant indien, le nombre d’anticorps que l’organisme des personnes vaccinées a fabriqué diminue. En moyenne, pour le variant B.1.617, les chercheurs ont observé une réduction par quatre de la quantité d'anticorps neutralisants. Pour le variant B.1.618, la réduction était par trois.

"En d'autres termes, certains anticorps ne fonctionnent plus contre les variants, mais vous en avez encore beaucoup qui marchent", explique à l’AFP le docteur Nathaniel Landau, auteur principal de l'étude. "Il y en a assez qui font le travail pour que nous pensions que les vaccins resteront hautement" efficaces, ajoute-t-il.

Confirmer en conditions réelles

"Nos résultats nous donnent confiance dans le fait que des vaccins actuels conféreront une protection contre les variants identifiés jusqu'ici", conclut l'étude. Ces expérimentations en laboratoire devront toutefois être confirmées par des études en conditions réelles.

Le 12 mai dernier, l’Agence européenne des médicaments (EMA) avançait déjà ces deux vaccins semblaient efficaces contre le variant indien. Les données évaluées qu’elle avait à sa disposition concernant l'efficacité des vaccins ARNm contre le variant B.1.617 du coronavirus étaient, selon cette agence, "encourageantes".

Mais si les vaccins à ARN messager semblent efficaces contre les variants indiens, les auteurs de l’étude américaine n’excluent pas que de futurs variants plus résistants émergent à l'avenir.