Covid : une 3e dose de vaccin Pfizer sera "probablement" nécessaire

Une troisième dose de vaccin Pfizer pourra être nécessaire dans les six à douze mois pour renforcer l’immunité, notamment face aux variants. Un rappel pourrait ensuite être envisagé chaque année.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / as-artmedia

Faudra-t-il une troisième dose de vaccin Pfizer ? "Probablement", a affirmé Albert Bourla, PDG de Pfizer, dans des déclarations rendues publiques le 15 avril par la chaîne CNBC.

Cette dose devrait être administrée "dans les six à douze mois" après la deuxième. Puis, "à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année" a poursuivi le patron du géant pharmaceutique, avant d’indiquer que "tout cela (devait) être confirmé".

Actuellement, ce vaccin à ARN messager est administré en deux doses. Initialement séparées de 28 jours, ces doses sont espacées de 42 jours en France depuis le 14 avril.

Renforcer l’immunité face aux variants

"D'autre part, les variants joueront un rôle clé", a ajouté Albert Bourla. A ce sujet, l’alliance Pfizer/BioNTech avait déjà annoncé en février tester l’efficacité d’une troisième dose sur les participants de l’essai clinique initial. L'objectif était d'évaluer l’effet possible de ce vaccin sur un renforcement immunitaire face aux variants du coronavirus.

Un rappel déjà prévu aux Etats-Unis

L’objectif est d’atteindre une immunité la plus forte possible pour "réduire au maximum le nombre de personnes vulnérables au virus", a poursuivi Albert Bourla.

Aux États-Unis, où 38% de la population est déjà vaccinée, les autorités sanitaires se préparent à cette troisième dose. Le directeur de la cellule anti-covid de l'administration Biden a assuré le 15 avril que les Américains devaient s'attendre à recevoir un rappel du vaccin afin de les protéger contre les variants du coronavirus en circulation.

11,4 millions de doses de Pfizer injectées en France

L’autre vaccin à ARN messager, le vaccin Moderna, nécessite lui aussi deux doses. Pour l’heure, la société n’a pas communiqué sur l’éventualité d’une troisième dose.

En France, au 16 avril, 11,7 millions de personnes ont reçu une dose de vaccin et 4 millions ont reçu les deux doses, soit respectivement environ 17% et 6% de la population française, selon le site CovidTracker. En tout, 11,4 millions de doses de Pfizer et 1,18 millions de doses de Moderna ont été administrées.