Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / anyaivanova

Le vaccin Pfizer serait efficace à 100% chez les 12-15 ans

Le vaccin Pfizer/BioNTech serait efficace à 100% chez les adolescents de 12 à 15 ans, selon les deux entreprises. Ces résultats n’ont pas encore été validés par des scientifiques indépendants.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Une efficacité "de 100%" chez les 12-15 ans. C’est ce que Pfizer et BioNTech annoncent ce 31 mars concernant leur vaccin anti-covid, selon les résultats de leurs essais cliniques.

La phase 3 de ces essais a été menée sur 2.260 adolescents aux États-Unis et montre "des réponses d’anticorps robustes" déclarent les deux entreprises dans un communiqué. L’efficacité dépasse même celle enregistrée précédemment chez les 16-25 ans. Et le vaccin semble bien toléré chez les jeunes adolescents, avec des effets secondaires similaires à ceux observés chez les 16-25 ans.

Aucun cas de covid chez les vaccinés

Concrètement, au cours de l’essai, 18 cas de covid sur 1.129 participants ont été observés dans le groupe non vacciné. Parmi les 1.131 participants du groupe vacciné, aucun cas n’a été détecté.

Et pour ces derniers, un fort niveau d’anticorps neutralisants a été observé un mois après la deuxième dose, ce qui traduit une forte réaction du système immunitaire au vaccin.

A lire aussi : Covid : les femmes enceintes peuvent aussi se faire vacciner

Symptomatiques ou asymptomatiques ?

Mais le communiqué ne précise pas comment les cas de covid ont été identifiés. Habituellement, pour ces essais cliniques, les cas repérés sont les cas symptomatiques. Or les formes symptomatiques sont très rares chez les adolescents.

Et si les cas symptomatiques ont été comptés mais pas les cas asymptomatiques - qui peuvent être identifiés par exemple grâce à des tests PCR - le taux d’efficacité annoncé pourrait être surestimé.

En attente d’une validation scientifique

Cette question, mais aussi l’entièreté du protocole et des résultats, doivent être évaluées par des scientifiques indépendants en vue d'une publication de ces essais dans une revue scientifique.

Ils devront aussi être soumis aux différentes autorités de régulation dans le monde pour recevoir – ou non – une autorisation d’utilisation.

Vacciner "avant la prochaine année scolaire"

Pour l’heure, le PDG du laboratoire allemand BioNTech, Ugur Sahin, estime déjà que les résultats sur les 12-15 ans sont "très encourageants compte tenu des tendances observées ces dernières semaines concernant la propagation" du variant britannique du virus.

Et les deux entreprises espèrent "commencer à vacciner ce groupe d’âge avant le début de la prochaine année scolaire", déclare dans le communiqué Albert Bourla, directeur général de Pfizer.

Plusieurs essais en cours chez les enfants

Le vaccin Pfizer/BioNTech est autorisé en Europe chez les personnes âgées de 16 ans et plus. Mais étendre la vaccination aux ados et aux enfants permettrait de mieux contrôler l’épidémie car ils participent à la circulation du virus.

C’est pourquoi plusieurs essais sont en cours chez les plus jeunes. La semaine dernière, Pfizer et BioNtech ont lancé des études cliniques chez les enfants, sur un premier groupe âgé de cinq à 11 ans. Des enfants de six mois à cinq ans ont aussi été recrutés pour une deuxième étape.

Et le vaccin Moderna, également vaccin à ARN messager, est aussi à l’essai chez les enfants de six mois à 11 ans d’une part, et de 12 à 18 ans d’autre part.