Don du sang : l’EFS alerte sur ses réserves très faibles

Les dons ont été nombreux pendant le confinement, mais l’Etablissement Français du Sang déplore un ralentissement du nombre de dons depuis le déconfinement.

Lucile Boutillier
Rédigé le

Donneurs de sang, l’heure est à la mobilisation ! L’établissement français du sang (EFS) alerte une nouvelle fois sur la faiblesse de ses réserves.

L'EFS fait part de deux difficultés majeures : le confinement a forcé de nombreuses collectes mobiles à l’annulation, surtout dans les universités et les entreprises. Cette problématique persiste avec les nombreux secteurs restés en télétravail.

A lire aussi : Don du sang : "les stocks actuels ne tiendront pas longtemps"

Moins de dons depuis le déconfinement

Pour les collectes qui ont été maintenues, les précautions sanitaires nécessaires pour lutter contre l’épidémie ont ralenti le nombre de prélèvements qu’il a été possible d’effectuer. 

De plus, l’EFS a constaté une baisse de fréquentation des donneurs depuis le déconfinement le 11 mai. L’établissement demande donc aux donneurs de revenir dans les maisons du don afin de faire remonter le niveau de réserve avant l’été et le maintenir jusqu’au mois de septembre.

A lire aussi : Don du sang : la période d’abstinence des homosexuels passe d’un an à quatre mois

Un don en toute sécurité

Sur toutes les collectes, l’EFS assure avoir mis en place les mesures barrière et de distanciation, « avec port de masque fourni et obligatoire pour tous ».

Lors de certaines collectes, vous serez accueilli sur rendez-vous uniquement afin de faciliter les dons, de réduire le temps d’attente et de respecter les mesures de distanciation.