Don de tissus : donner sa peau pour sauver celle des autres

Quand une personne meurt de manière brutale, se pose parfois la question du prélèvement d'organes. Le cœur, le foie, ou les reins, sont autant d'organes vitaux que les chirurgiens peuvent avoir besoin de prélever. Mais ces dons peuvent aussi concerner d'autres parties du corps comme les valves cardiaques, la cornée ou encore la peau.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

- Le tissu prélevé sur le défunt est traité puis conservé au sein d'une banque -

Cruciaux pour de nombreuses spécialités médicales, les dons de tissus souffrent d'un déficit de communication et restent très méconnus, voire même fantasmés par l'entourage des donneurs potentiels. C'est en particulier le cas du don de peau, indispensable dans la chirurgie des grands brûlés.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

  • France ADOT
    Fédération des associations pour le don d'organes et de tissus humains