Pénurie de paracétamol et d’antibiotiques : bientôt le retour à la normale ?

Les tensions d’approvisionnement de paracétamol et de certains antibiotiques persisteront quelques semaines, selon le ministère de la Santé. Cependant, la situation de l’amoxicilline semble se "régulariser".

Mathieu Pourvendier avec AFP
Rédigé le
Pour le paracétamol, la situation est toujours "complexe", et va prendre "un peu de temps pour se normaliser sur les formes pédiatriques", a indiqué le ministère de la Santé lors d'un point presse mercredi 14 décembre
Pour le paracétamol, la situation est toujours "complexe", et va prendre "un peu de temps pour se normaliser sur les formes pédiatriques", a indiqué le ministère de la Santé lors d'un point presse mercredi 14 décembre  —  Shutterstock

À quand la fin de la pénurie de médicaments ? Les tensions d'approvisionnement touchant les formes pédiatriques de paracétamol et de certains antibiotiques devraient persister encore quelques semaines au moins, le temps que les mesures prises par les autorités sanitaires portent leurs fruits, a indiqué le ministère de la Santé mercredi 14 décembre.      

La situation du paracétamol toujours "complexe"

Face aux tensions croissantes sur des molécules largement utilisées, comme l'amoxicilline (l'antibiotique le plus prescrit aux enfants), les autorités ont alerté ces dernières semaines, demandant aux professionnels de santé de veiller à s'assurer du bon usage de ces médicaments.

Néanmoins, selon le ministère, "la situation globale [de l'amoxicilline] se régularise", alors que les laboratoires producteurs commencent à reconstituer leurs stocks. 

Pour le paracétamol, la situation est toujours "complexe", et va prendre "un peu de temps pour se normaliser sur les formes pédiatriques", a indiqué le ministère de la Santé lors d'un point presse mercredi 14 décembre. Sur les autres formes pour adultes, "la situation est devenue plus confortable", précise-t-il. 

Des mesures pour détendre la situation

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en place plusieurs mesures pour répondre aux tensions. Elles comportent la recherche de sources d'importations et l'obligation pour les fabricants d'amoxicilline et de paracétamol de vendre leurs produits directement aux répartiteurs pharmaceutiques. Cela favorise en effet une répartition plus équitable dans l'Hexagone.    

Ces mesures devraient, selon le ministère de la Santé, amener la situation à se détendre dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

À lire aussi : Pénurie de Doliprane pour enfants : quelles sont les alternatives ? 

Une hausse de prescription de 13%

Interrogé devant le Sénat, le ministre de la Santé François Braun a évoqué mercredi 14 décembre des causes multiples pour expliquer ces difficultés.    

"La crise Covid augmente une modification de prescription de 13% pour le paracétamol. Il y a des soucis sur le principe actif", a-t-il notamment souligné, évoquant "l'intérêt de rapatrier ce principe actif en France et en Europe".

De son côté, l'ANSM a mentionné, mercredi 14 décembre, lors du point presse, une explosion des besoins liés aux épidémies hivernales. Concernant l'amoxicilline, la demande avait en effet été plus faible durant les années de pandémie Covid, grâce à une moindre circulation des autres maladies. Face à la reprise épidémique de cet automne (bronchiolitegrippe et Covid), il a fallu réactiver des usines : "C'est un processus qui prend du temps, avec un impact global et qui concerne l'Europe et bien au-delà de l'Europe", a souligné l'ANSM.

Pénurie de paracétamol pédiatrique : quelles solutions ?
Pénurie de paracétamol pédiatrique : quelles solutions ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !