1. / Maladies
  2. / Yeux

Comment protéger nos yeux des écrans ?

Tablettes, ordinateurs, téléphones portables, au travail ou dans la rue… nous ne quittons plus nos écrans des yeux. D'après un sondage Opinionway pour l'Association nationale pour l'amélioration de la vue, les Français passeraient chaque jour en moyenne 6h35 devant un écran d'ordinateur. Et 29% ont déjà ressenti une fatigue oculaire suite à l'usage excessif d'écrans. Quels sont les risques ? Quelles précautions prendre ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment protéger nos yeux des écrans ?

C'est devenu un réflexe. Quand nous n'avons pas les yeux rivés sur notre ordinateur, nous les avons sur notre téléphone portable. Résultat : plus de six heures passées chaque jour à regarder des écrans. Un temps qui n'est pas sans conséquence sur notre vue comme le confirme le Dr Damien Gatinel, chirurgien ophtalmologiste : "Les clignements des yeux ont notamment comme action de répartir les larmes à la surface de l'œil. Et quand on cligne moins des yeux, le film lacrymal, les larmes ont tendance à s'évaporer un peu plus vite ce qui provoque chez les patients une sensation de gêne, un picotement et cela peut les conduire à avoir envie de se frotter les yeux. Et souvent les personnes se frottent les yeux avec les phalanges, les phalanges sont dures et peuvent entraîner une déformation progressive de la cornée".

Un quart des Européens - et près de la moitié des 25-29 ans - sont myopes ! Tel est le résultat d'une synthèse de 15 études, portant sur près de 62.000 citoyens européens, publiée ce en mai 2015 dans la revue Ophtalmology. Mais attention à ne pas accuser trop vite la lecture ou les ordinateurs ! Car cette véritable épidémie de myopie qui déferle sur les pays industrialisés épargne les grands lecteurs... qui passent un peu de temps dehors.

Cette déformation de la cornée s'appelle un kératocône. Une des solutions envisagées pour les patients, le port de lentilles rigides. Mais pour les cas plus sévères de kératocône, il faut parfois un traitement plus lourd : "À long terme, les conséquences peuvent aller jusqu'à la greffe de cornée", prévient le Dr Gatinel.

Les astuces pour protéger ses yeux des écrans

Mais que les travailleurs sur écran se rassurent, cette maladie est loin d'être une fatalité. Il existe des astuces simples pour protéger nos yeux des écrans. Tout d'abord, installez votre écran perpendiculairement aux fenêtres. L'objectif étant de bénéficier d'une lumière indirecte pour éviter les reflets. Rehaussez votre siège, votre regard doit être légèrement dirigé vers le bas. Placez-vous à une distance raisonnable à 50 centimètres minimum de l'écran. Réglez à votre convenance le contraste et la luminosité.

Pensez aussi à détourner régulièrement vos yeux de l'écran. Le but est simple : réduire le travail de certains muscles oculaires. D'abord celui des muscles oculomoteurs internes situés de chaque côté de la paroi nasale. Ce sont les principaux acteurs de la convergence des yeux sur l'écran. Les muscles ciliaires situés à l'intérieur de l'œil sont eux aussi sollicités. Ils déclenchent le mécanisme de l'accommodation, sans eux aucune mise au point n'est possible. 

Lunettes anti-lumière bleue : quelle efficacité ?

Mais pour certains, tous ces conseils ne suffisent pas à protéger les yeux. Des lunettes anti-lumière bleue peuvent être proposées aux professionnels qui passent leur temps sur ordinateur. "Au Japon, ces lunettes sont un vrai réflexe de santé, confie Anne-Flore Brunet, fondatrice de "Edie et Watson", dès qu'un enfant approche une tablette ou un autre écran, on lui met tout de suite des lunettes. Elles ont un filtre polarisant et elles ont aussi un filtre jaune. C'est ce qui bloque le rayon de lumière bleue nocif".

La lumière bleue est présente dans n'importe quelle source lumineuse blanche comme les ampoules, les écrans ou le soleil. Elle peut être nocive pour les yeux car certaines de ses longueurs d'ondes sont responsables d'un vieillissement de la rétine : "Il faut se protéger de cette lumière bleue très forte, prévient Serge Picaud, chercheur à l'Institut de la vision, la plus toxique étant celle du soleil car elle est très forte alors que finalement l'intensité de nos écrans est relativement faible". Des écrans qui ne sont pas dangereux en tant que tels mais dont la surconsommation peut entraîner de graves troubles oculaires. À regarder alors avec modération.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus