1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales

Tout savoir sur les virus

Grippe aviaire, chikungunya, SRAS, sida... les virus sont responsables de grandes épidémies et ils nous font peur. "Virus" signifie d'ailleurs "poison" en latin. Pourtant, la plupart d'entre eux sont inoffensifs.

Rédigé le , mis à jour le

Tout savoir sur les virus
Tout savoir sur les virus
Sommaire

Qu'est-ce qu'un virus ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent l'action des virus.

Les virus sont des organismes composés d'une enveloppe de protéines laquelle renferme de l'ADN ou de l'ARN. Ils se situent à la limite de la matière inerte et de la matière vivante. En effet, ils n'ont pas de métabolisme et ne peuvent pas se reproduire. Ils doivent pour cela pénétrer nos cellules, en prendre le contrôle et en détourner le métabolisme à leur profit. C'est ainsi que les virus se répliquent et disséminent dans tout notre corps.

Pour passer d'une personne à l'autre, les virus empruntent différentes voies. Certains virus utilisent la voie respiratoire, d'autres la voie digestive, transcutanée ou encore sexuelle. Les virus peuvent infecter tous les organismes, humains, animaux, végétaux. Ils peuvent aussi infecter les bactéries.

Toutes les informations sur les virus sont relativement récentes. Si la rage est décrite dès l'Antiquité par Aristote, ou encore l'herpès par Hippocrate, l'origine virale de ces maladies est, elle, identifiée depuis moins d'un siècle.

Les virus : toute une histoire

L'histoire de la virologie

Les virus sont probablement les plus petits êtres vivant sur Terre. Tout au long de l'évolution, les virus ont infecté mais aussi enrichi nos organismes. Leur existence ne sera pourtant soupçonnée qu'à la fin du XIXè siècle, fortuitement grâce aux bougies de porcelaine alors utilisées pour filtrer l'eau.

Grâce aux bougies de porcelaine, les bactéries sont filtrées. Mais dans certains cas, l'eau reste contaminée. Un micro-organisme semble passer à travers le filtre. Il s'agit en fait d'un virus comme le découvre par hasard en 1892 Dimitri Iwanowski. Il identifie alors le premier virus en étudiant une maladie qui touche les feuilles de tabac : la mosaïque du tabac.

Dès lors, les chercheurs n'auront de cesse de trouver des vaccins à l'instar de Pasteur avec la rage. Un virus qu'il ne verra jamais, car il était trop petit pour les microscopes de l'époque. Jusque dans les années 1930, les virus restent un mystère. Mais l'apparition du microscope électronique va tout changer.

Plusieurs virus vont être isolés, à commencer par ceux des maladies infectieuses de l'enfance comme la rougeole, la rubéole ou encore la varicelle. Le virus du sida est lui découvert en 1981.

Dans les années 1990, les techniques de biologie moléculaire ont permis une meilleure compréhension du fonctionnement des virus. Si aujourd'hui certains virus échappent encore aux traitements disponibles, d'autres sont au contraire devenus de véritables alliés dans la mise en place de nouvelles thérapies.

Combattre les virus

Pour combattre les virus, il existe plusieurs possibilités. On peut limiter la transmission en réduisant les contacts ou donner des médicaments qui tentent de bloquer l'entrée du virus dans les cellules ou sa multiplication.

Mais la première arme est le vaccin. Ceux de la polio, la rougeole ou de la grippe sont en général efficaces et bien tolérés.

Cependant, pour de nombreux virus, on ne parvient pas à mettre au point de vaccin, ce qui est le cas pour le sida.

De plus, depuis quelques années émergent de nouvelles maladies virales, comme celle liée au virus du Nil, la grippe aviaire ou le SRAS. Et les prévisions des experts sont parfois très inquiétantes.

Thérapie génique : soigner à l'aide de virus

Thérapie génique : où en est-on ?

Les virus ont un double visage : ils peuvent représenter une menace virale, mais ils peuvent aussi devenir des auxiliaires de soins. Les virus sont par exemple utilisés pour détruire des bactéries devenues résistantes aux antibiotiques, ou encore pour éliminer des cellules cancéreuses.

Depuis quelques années, les chercheurs ont eu l'idée d'utiliser la capacité des virus à pénétrer à l'intérieur d'une cellule pour remplacer un gène défectueux par un gène sain. Dans ce cas, on donne au virus, transporteur du gène, le nom de "vecteur". Des vecteurs destinés à transmettre des gènes pour réparer une anomalie génétique, c'est ce qu'on appelle la thérapie génique.

La thérapie génique a connu son premier grand succès à la veille des années 2000 avec les enfants-bulles. Ces enfants atteints par cette anomalie possèdent un système immunitaire déficient qui les condamne à vivre dans une bulle stérile pour éviter tout contact avec des microbes (bactéries, virus, parasites, champignons). Une équipe de l'hôpital Necker est ainsi parvenue à corriger le défaut du système immunitaire grâce à un rétrovirus, libérant ainsi ces enfants de leur bulle…

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24