1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Diabète, maladies cardiovasculaires et pulmonaires : les premiers facteurs de risque du Covid-19 ?

Les cas graves de coronavirus concernent avant tout des hommes, majoritairement de plus de 65 ans et qui souffrent d'autres pathologies, selon une analyse de Santé publique France.

Rédigé le

Diabète, maladies cardiovasculaires et pulmonaires : les premiers facteurs de risque du Covid-19 ?
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / crystal light

Quels sont les principaux facteurs de risque de complication du coronavirus ? Selon des statistiques diffusées le 9 avril dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France, le diabète, les maladies cardiovasculaires et les pathologies pulmonaires figurent en tête des facteurs de risques pour les cas graves de Covid-19.

A lire aussi : L’épidémie de coronavirus, une perte de chance pour les malades du cancer

23% de diabétiques en réanimation

Pour établir ce constat, Santé publique France s’est appuyée sur une analyse de 2.218 cas admis dans 137 services de réanimation en France entre le 16 mars et le 5 avril 2020. Résultat : 73% de ces cas sont des hommes et 55% ont plus de 65 ans.
Parmi ceux-ci, 23% souffrent de diabète, 19% de pathologie cardiaque, 17% d'hypertension artérielle et 16% de pathologie pulmonaire. Plus de la moitié de ces patients ont dû être mis sous respirateur.

En résumé, les cas graves concernent avant tout des hommes, majoritairement des personnes de plus de 65 ans et qui souffrent d'autres pathologies.

58% des personnes décédées sont des hommes

Une autre série statistique de Santé Publique France porte cette fois sur la mortalité, avec l'analyse de près de 4.000 décès survenus depuis le 1er mars et portant la mention Covid-19 parmi les causes de décès.

74% des décédés ont 75 ans et plus, 57,7% sont des hommes et l'âge médian est de 83 ans, ce qui signifie qu’il y autant de décès chez les moins de 83 ans que chez les plus de 83 ans.
Lorsque mentionnés dans le certificat, les facteurs de comorbidité sont principalement maladies cardiaques (34%) hypertension (28%), diabète (19%) et pathologies respiratoires (19%).

Des explications biologiques

Ces données ne sont pas surprenantes d'un point de vue médical. En effet, les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle sont plus à risque de complications car elles se dégradent plus souvent en cas d’infection et "résistent moins à une charge virale élevée", expliquait le docteur Guez, cardiologue, à Allodocteurs.fr. Même risque accru pour les patients diabétiques qui présentent une atteinte des vaisseaux et pour les patients qui souffrent d’une maladie respiratoire puisque le virus s’attaque aux poumons alors déjà endommagés ou dysfonctionnels.

Autre facteur de risque suspecté notamment au regard des données du registre national des formes sévères du coronavirus : le surpoids et l’obésité. Dans l’échantillon pris en compte par Santé publique France, 11% des cas admis en service de réanimation et 7% des personnes décédées présentaient une obésité dite "morbide", avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr