1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Gel hydroalcoolique : quelles précautions au soleil et à la plage ?

Pour se protéger du coronavirus sans mettre en danger sa peau cet été, la Société Française de Dermatologie rappelle les règles de bon usage des gels et solutions hydroalcooliques pour limiter le risque d’irritation.  

Rédigé le

Gel hydroalcoolique : quelles précautions au soleil et à la plage ?
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / yurakrasil

Les températures grimpent, et la tentation de s’exposer au soleil et de se baigner est grande. Mais comme le coronavirus circule toujours activement, les gestes barrières restent de mise cet été. Parmi eux : le lavage des mains à l'eau et au savon ou, à défaut, au gel hydroalcollique.

Et attention, certains gels et solutions hydroalcooliques (SHA), utiles pour la désinfection des mains, doivent être utilisés avec précaution en cas de baignade ou d’exposition au soleil, alerte le 23 juin la Société Française de Dermatologie dans un communiqué.

A lire aussi : Peut-on attraper le coronavirus dans une piscine ou dans la mer ?

Eau et gel hydroalcoolique ne font pas bon ménage

Premier rappel : les solutions de désinfection contre les bactéries, les virus et les champignons ne sont "pas des produits de lavage des mains". Il ne faut donc en aucun cas les utiliser sur des mains mouillées. Non seulement cette pratique dilue les composants et fait perdre à la solution de son efficacité, mais s'avère également dangereux pour la peau.

En effet, "les SHA contenant du peroxyde d'hydrogène, exposées à l'eau, vont entraîner une réaction exothermique", c'est-à-dire une sensation de chaleur et une irritation. "Si la SHA contenant du peroxyde d’hydrogène est utilisée avant une baignade, une irritation peut donc survenir" prévient la Société dans son communiqué.

Pas de gel parfumé

Qu’en est-il pour les expositions au soleil ? A priori, il n’existe selon la Société Française de Dermatologie pas de risque particulier lié au soleil pour les gels et solutions de base : "Les composants des SHA ne sont ni photo-toxiques, ni photo-sensibilisants", c’est-à-dire qu’ils ne provoquent pas de réactions cutanées à l'exposition au soleil ou à la lumière, selon la société savante. Il faut toutefois éviter les produits parfumés qui, eux, peuvent entraîner des pigmentations de la peau exposée au soleil.

Préférez le savon "en pain"

En résumé, sur une plage ou au bord d'une piscine : lavez-vous les mains normalement pour éliminer les souillures et n'utilisez pas les gels et solutions hydroalcooliques. Si vos mains doivent être désinfectées, utilisez une solution désinfectante sur une peau sèche, et évitez les produits parfumés ou contenant du peroxyde d'hydrogène. 

Enfin, le savon reste un bon moyen pour éliminer les virus, mais "si un savon en pain reste efficace dans l'eau de mer, un savon liquide, lui, n’a pratiquement aucune efficacité anti-infectieuse dans l’eau salée."

Et le coronavirus ne doit pas nous faire oublier qu’une autre protection est primordiale au soleil : la crème solaire, à étaler sur toutes les parties exposées du corps et à renouveler toutes les deux heures et après chaque baignade.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr