1. / Maladies

Maladies chroniques : les plantes en complément des traitements

Diabète, sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn... De nombreuses maladies nécessitent un traitement long et souvent lourd. Pour mieux supporter les effets des médicaments ou lutter contre la fatigue ou les douleurs, les plantes apportent parfois un soulagement. À condition toutefois de les manier avec précaution.

Rédigé le , mis à jour le

Maladies chroniques : les plantes en complément des traitements
Maladies chroniques : les plantes en complément des traitements

Maladies chroniques : les bienfaits de l'artichaut

Quand on prend beaucoup de médicaments, le foie peut en pâtir. Certaines plantes, comme l'artichaut, permettraient de le soulager.

L'artichaut répond au nom savant de Cynara scolymus. Originaire du bassin méditerranéen, cette plante de la famille des astéracées pousse sous des climats tempérés et chauds et se récolte aux beaux jours. Si ses feuilles et son coeur sont très appréciés pour leur goût, l'artichaut serait également bon pour la santé.

"L'artichaut est une plante qui a beaucoup été utilisée dans les médecines grecque, romaine et même égyptienne. On utilise ses feuilles de manière médicinale, c'est la partie la plus active et la plus vivace de la plante", souligne Victoria Renaud, conseillère en phytothérapie.

Aujourd'hui encore, on utilise l'artichaut en herboristerie pour ses nombreuses vertus : "L'artichaut est un protecteur très puissant au niveau du foie et du système digestif. Il s'agit aussi d'un très fort antioxydant. Pour les personnes qui prennent beaucoup de médicaments, l'artichaut sera intéressant car il va permettre de nettoyer les déchets que les médicaments peuvent produire mais aussi l'alimentation (…) L'artichaut aura une action de drainage, de nettoyage au niveau de tout le système digestif", explique Victoria Renaud.

Pour être utilisées en tisane, les feuilles d'artichaut doivent être préalablement séchées. Pour 500 millilitres, il faut environ une cuillère à soupe de feuilles d'artichaut. Versez ensuite l'eau chaude (entre 90 et 100 degrés) sur les feuilles. Pour ne pas "écraser le principe actif", ne faites pas bouillir l'eau, faites-la frémir. Après cinq à six minutes d'infusion, votre tisane est prête. Pour atténuer l'amertume du breuvage, vous pouvez y ajouter du citron ou du miel.

La tisane d'artichaut se consomme généralement sous forme de cures de trois semaines, à raison de 0,5 litre d'eau par jour, à boire à volonté tout au long de la journée en évitant le soir pour obtenir l'effet diurétique. Cette plante peut aussi être utilisée de manière plus longue pour obtenir une action plus en profondeur, sur deux à trois mois. Si l'artichaut se suffit à lui-même, il peut également être utilisé en association avec d'autres plantes comme le radis noir ou la reine des prés.

Sponsorisé par Ligatus