1. / Maladies
  2. / Coeur
  3. / Vaisseaux

Comment réagir en cas de saignement de nez ?

Chaque fois que je saigne du nez, l'infirmière du collège veut que je penche la tête en arrière alors qu'apparemment il ne faut pas…

Rédigé le , mis à jour le

Comment réagir en cas de saignement de nez ?

Les réponses avec le Dr Diane Lazard, ORL :

"Pour un saignement de nez banal, si on penche la tête en arrière, ça va couler en arrière donc le sang va être dégluti, on va l'avaler et le sang est très émétisant. C'est-à-dire que le sang dans l'estomac, fait vomir. Quand on avale le sang, le médecin et aussi le patient n'arrivent pas à évaluer la quantité.

"Quand une personne arrive aux Urgences, on lui demande tout d'abord quelle quantité elle a saigné. On essaie d'évaluer avec des doses faciles (un verre, une bassine…). En général, quand on saigne, c'est environ un demi-verre. Cela nous permet de quantifier et quand les personnes avalent, elles vomissent ensuite. Donc on saigne du nez, ensuite on vomit, ce n'est pas agréable. C'est du sang digéré, ça fait mal à l'estomac… Donc pencher la tête en arrière n'est pas conseillé en cas de saignement de nez pour des raisons très précises. Mettre la tête en avant permet de cracher. Il vaut mieux cracher pour savoir ce qu'on évacue et ne pas avaler.

 "En cas de saignement de nez, la compression est importante. Comme quand on fait une prise de sang, on demande au patient d'appuyer un petit peu pour ne pas que ça saigne. La compression doit se faire au niveau des narines, c'est-à-dire là où c'est mou, où c'est cartilagineux parce que faire une compression au niveau de l'os n'apporte aucune efficacité. Il faut comprimer au niveau des narines, on dit que c'est une compression bidigitale, il faut sentir ses deux doigts qui vont être serrés l'un contre l'autre. Et il faut réaliser cette compression durant environ dix minutes.

"Mettre quelque chose dans le nez augmente la pression quand on appuie. Dix minutes, c'est le temps plaquettaire. Et on conseille aussi de sucer des glaçons car cela va provoquer une vasoconstriction des vaisseaux, des artères donc elles vont se resserrer et le débit va diminuer.

"Concernant les produits hémostatiques, ils peuvent aider mais il faut y associer la compression. En général on humidifie ces produits que l'on achète en pharmacie, on peut les mettre dans le nez en avant et on comprime pendant dix minutes."