1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Mémoire, troubles de la mémoire

Le gingko biloba est-il conseillé pour booster sa mémoire ?

Je vais préparer un concours sur plusieurs mois, puis-je prendre du gingko biloba en continu ou les effets vont-ils diminuer ? Que disent les études qui ont été menées en ce domaine ?

Rédigé le

Le gingko biloba est-il conseillé pour booster sa mémoire ?

Les réponses avec le Dr Laurent Chevallier, médecin nutritionniste botaniste, et avec François Petitet, docteur en pharmacie herboriste :

"Le gingko biloba est une excellente plante pour la mémoire. On peut en prendre pendant plusieurs semaines, plusieurs mois. On peut l'utiliser soit sous forme de tisane en utilisant les feuilles séchées, soit sous forme d'extrait liquide. Il y a de multiples spécialités à base de gingko biloba, notamment les extraits de bourgeons de gingko. Dans le bourgeon, il y a la totalité de ce qui va faire la plante adulte donc il y a une richesse en principe actif très intéressante."

"Concernant les contre-indications avec le gingko biloba, si on le prend à forte dose, on peut avoir des troubles digestifs. Mais ils sont très légers. En tisane, on peut prendre le gingko biloba sans aucune crainte. C'est une plante que l'on peut prendre quand on a eu par exemple un AVC ou quand on a eu des séquelles vasculaires cérébrales. C'est donc une plante très intéressante.

"Le niveau de preuve concernant le gingko biloba n'est pas très élevé. Mais c'est un antioxydant donc il peut être intéressant. On peut associer le gingko biloba à d'autres plantes comme la petite pervenche qui améliore aussi la circulation et le mélilot. On peut donc faire une tisane avec ces trois plantes. Mais il est vrai que le niveau de preuve n'est pas très élevé."

"Le gingko biloba combine deux propriétés très intéressantes pour la mémoire. Tout d'abord c'est une plante riche en antioxydants et elle a une action sur la micro-circulation. Or, mieux oxygéné nos neurones c'est aussi mieux mémoriser. Le gingko biloba est une plante pour laquelle il existe beaucoup d'études cliniques. Et les études cliniques en phytothérapie sont plutôt rares. Et là où les effets peuvent être un peu contradictoires, c'est qu'il y a une grande variabilité des extraits que l'on peut utiliser. Mais c'est un cas un peu général en phytothérapie. C'est la difficulté de standardiser les préparations et donc de standardiser les protocoles pour avoir des résultats convaincants."

Sponsorisé par Ligatus