1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / AVC, rupture d'anévrisme

Un AVC peut-il engendrer des troubles du comportement ?

Un AVC peut-il engendrer des troubles du comportement, comme de l'agressivité ?

Rédigé le

Un AVC peut-il engendrer des troubles du comportement ?

Les réponses du Pr. Mathieu Zuber, chef de service de neurologie au groupe hospitalier Paris Saint-Joseph :

"Un AVC peut effectivement engendrer des troubles du comportement et de l'agressivité. C'est rare. Ce sont des accidents particuliers dans des régions profondes du cerveau quand il s'agit de troubles durables. Ils sont plus fréquents quand les AVC touchent les régions de l'hémisphère mineur c'est-à-dire l'hémisphère droit chez le droitier. Il y a souvent une confusion au début, et les gens sont désorientés pendant quelques jours ou quelques semaines. Mais ensuite, les choses régressent.

"On considère que 30 à 40 % des gens qui ont fait un AVC, auront à un moment donné une dépression dont il faudra s'occuper : prise en charge, médicaments, suivi. Dans cette dépression, il y a un mécanisme complexe qui mêle la réactivité à se trouver diminué, et l'atteinte cérébrale en elle-même qui peut générer des phénomènes dépressifs."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Juste avant la survenue d'un AVC, y a-t-il des signes et si oui, lesquels (pour faire au plus vite avant l'arrivée du SAMU) ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • J'ai fait un AVC hémorragique en novembre : quels sont les risques de récidive ? Je suis surpris de ne pas avoir de suivi.
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Pr. Mathieu Zuber, chef de service de neurologie au groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph