Médecine anti-âge : pourquoi ne parle-t-on plus de la DHEA ?

Pourquoi ne parle-t-on plus de la DHEA ? Est-ce inefficace ou toxique ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Jean-François Toussaint, médecin physiologiste et avec Dr Antoine Lorcy, médecin physiologiste :

"On ne parle plus de la DHEA car elle est devenue d'utilisation courante. J'ai travaillé avec le Pr Baulieu quand il a mis au point la DHEA et je pense avoir été l'un des premiers à l'utiliser en France. La DHEA se prescrit extrêmement régulièrement, je l'utilise chez tous mes patients qui ont une diminution du dosage de DHEA. On dose le sulfate de déhydroépiandrostérone et en fonction des résultats, on prescrit la DHEA 25, 50, 75 mg."

"On a des diminutions de l'ensemble de ces hormones. On l'observe progressivement car c'est ça le vieillissement. Le vieillissement se caractérise par la diminution des sécrétions de la totalité des capacités endocriniennes. Et on se dit que comme les taux diminuent, il faut compenser. Mais il ne faut pas agir et raisonner de la sorte, il faut voir comment la distribution dans ce groupe à 20 ans, à 40 ans, à 80 ans… va progressivement diminuer et quels sont ceux qui sont le plus bas dans l'échelle. Or, la plupart du temps, on va donner des hormones de compensation à seulement ceux qui les demandent, à ceux qui viennent en consultations anti-âge… On est donc sur des effets qui ne sont pas du tout substanciés."

"Aux Etats-Unis, la DHEA est en vente libre. Mais en France, la DHEA doit être délivrée par le pharmacien uniquement sur prescription médicale. Et le médecin qui connaît le problème fait des dosages de la DHEA avant. Et les bénéfices sont évidents sur le plan de la peau, de la libido féminine… De plus la DHEA se transforme un petit peu en testostérone. Et sur le plan de l'ostéoporose masculine, la DHEA en se transformant en testostérone est bénéfique…"