Personnes rassemblées en terrasse à Lisbonne, Portugal, où le nombre de cas de covid repart à la hausse.
Personnes rassemblées en terrasse à Lisbonne, Portugal, où le nombre de cas de covid repart à la hausse. Crédits Photo : © Radiokafka / Shutterstock

Le nombre de cas de covid augmente à nouveau en Europe, alerte l’OMS

Après 10 semaines consécutives de recul, les cas de covid ont recommencé à augmenter la semaine dernière en Europe, annonce l’OMS qui met en garde contre un risque de nouvelle vague.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

"Il y aura une nouvelle vague dans la région européenne, sauf si nous restons disciplinés". C’est ce qu’a affirmé le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) Europe, Hans Kluge, ce 1er juillet, en réaction aux derniers chiffres européens.

Selon l’organisation, les cas de covid ont en effet recommencé à augmenter la semaine dernière en Europe après dix semaines consécutives de recul.

Une hausse bien visible sur le graphique ci-dessous, qui représente le nombre de nouveaux cas de covid par million de personnes en Europe, du 1er mars 2020 au 30 juin 2021.

Plus de brassages, moins de restrictions

Plus précisément, au cours de la semaine du 21 au 27 juin, le nombre de cas a augmenté de 10% dans la région Europe, qui compte 53 territoires.

En cause : une "augmentation des brassages, des voyages, des rassemblements et de l'assouplissement des restrictions sociales", détaille l’OMS.

A lire aussi : Covid : cinq questions sur le pass sanitaire européen

Le variant Delta bientôt dominant

Une évolution défavorable dans laquelle le variant Delta, plus contagieux que les autres variants, a assurément joué un rôle. Pour l’OMS, celui-ci devrait d’ailleurs devenir "dominant" d'ici août en Europe.

Et selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), il devrait même représenter 90% des nouveaux cas de covid dans l'Union européenne d'ici fin août.

Encore trop peu de vaccinés

Autre facteur en cause : le nombre de personnes complètement vaccinées encore trop faible en Europe. D’autant que les études montrent que recevoir une seule dose de vaccin n'apporte qu'une protection limitée contre le variant Delta.

En août, la région Europe de l'OMS, "ne sera pas totalement vaccinée (63 % des personnes attendent toujours leur premier vaccin) ... et sera encore majoritairement exempte de restrictions, avec une augmentation des voyages et des rassemblements", s’inquiète l’OMS.

L’Euro de foot aussi en cause ?

L’organisation a enfin pointé du doigt l'Euro de football et a exhorté les villes-hôtes des derniers matchs à assurer un meilleur suivi de la circulation des spectateurs, y compris avant leur arrivée et après leur départ du stade.

Les rassemblements liés à cet évènement sportif pourraient en effet jouer un rôle dans l’aggravation de la situation en Europe.

Plusieurs centaines de cas ont d’ailleurs été détectés chez des spectateurs de matches de l'Euro, notamment des Ecossais de retour de Londres, des Finlandais de retour de Saint-Pétersbourg ou des spectateurs dans le stade de Copenhague qui se sont avérés porteurs du variant Delta.

Une baisse qui stagne en France

Et en France ? L’heure est encore à la baisse, avec moins de 1.800 cas détectés par jour en moyenne. Mais cette baisse devient de moins en moins en forte et semble se diriger "vers une stabilisation", observe l’ingénieur Guillaume Rozier, créateur du site CovidTracker et de l’outil Vite Ma Dose.

Une stabilisation à surveiller de près car elle pourrait évoluer, comme en Europe, à une nouvelle hausse dans les prochaines semaines.