La sélection du 13/03/20

Les fillettes ; Rivage de la colère ; A crier dans les ruines... font partie des livres présentés par Nicolas Houguet dans "Le Magazine de la santé" du 13 mars 2020.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
  • Les fillettes
    Clarisse Gorokhoff
    Ed. Equateur, août 2019

"L'enfance est une atmosphère. Décor impalpable et mouvant, mélange d'odeurs et de lumières. Les silhouttes qui l'habitent sont fuyantes et finissent par s'envoler. Sa mélodie est apaisante, la seconde d'après elle se met à grincer. Agonie à l'envers, épopée ordinaire, c'est le début de tout et même une fin en soi. L'enfance est irréparable. » Elles sont trois soeurs : Justine, Laurette et Ninon. Elles partagent une enfance fantaisiste qu'elles souhaiteraient sans épée de Damoclès. Leurs parents, Anton et Rebecca, se sont aimés sur un coup de foudre mais Rebecca est une femme fêlée qui collectionne les médicaments et les drogues. Une femme poétique, fantasque, qui pourrait ressembler à une Zelda Fitzgerald contemporaine mais qui est une drôle de mère trop souvent absente dans l'éducation de ses enfants. Face à la menace d'une mère qui risque de basculer, les trois fillettes opposent l'esprit merveilleux de l'enfance que leur mère n'a jamais totalement quitté. Qu'est ce que le réel quand on est adulte ? Qu'est-ce que le réel quand on est l'enfant de ces adultes? Dans ce roman sur des soeurs, des filles, et des femmes, Clarisse Gorokhoff compose un hymne à l'amour bouleversant. A crier dans les ruines de Alexandra Koszelyk (aux forges de Vulcain).

  • Rivage de la colère
    Caroline Laurent 
    Ed. Les Escales, janvier 2020

Après le succès de Et soudain, la liberté, co-écrit avec Evelyne Pisier, voici le nouveau roman de Caroline Laurent. Au coeur de l'océan Indien, ce roman de l'exil met à jour un drame historique méconnu. Et nous offre aussi la peinture d'un amour impossible. Certains rendez-vous contiennent le combat d'une vie. Septembre 2018. Pour Joséphin, l'heure de la justice a sonné. Dans ses yeux, le visage de sa mère... Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l'île Maurice. Elle qui va pieds nus, sans brides ni chaussures pour l'entraver, fait la connaissance de Gabriel, un Mauricien venu seconder l'administrateur colonial. Un homme de la ville. Une élégance folle. Quelques mois plus tard, Maurice accède à l'indépendance après 158 ans de domination britannique. Peu à peu, le quotidien bascule et la nuit s'avance, jusqu'à ce jour où des soldats convoquent les Chagossiens sur la plage. Ils ont une heure pour quitter leur terre. Abandonner leurs bêtes, leurs maisons, leurs attaches. Et pour quelle raison ? Pour aller où ? Après le déchirement viendra la colère, et avec elle la révolte. Roman de l'exil et de l'espoir, Rivage de la colère nous plonge dans un drame historique méconnu, nourri par une lutte toujours aussi vive cinquante ans après.

  • A crier dans les ruines
    Alexandra Koszelyk
    Ed. Aux Forges de Vulcain, août 2019

Lena et Ivan sont deux adolescents qui s’aiment. Ils vivent dans un pays merveilleux, entre une modernité triomphante et une nature bienveillante. C’est alors qu’un incendie, dans l’usine de leur ville, bouleverse leurs vies. Car l’usine en question, c’est la centrale de Tchernobyl. Et nous sommes en 1986. Les deux amoureux sont séparés. Lena part avec sa famille en France, convaincue qu’Ivan est mort. Ivan, de son côté, ne peut s’éloigner de la zone, de sa terre qui, même sacrifiée, reste le pays de ses ancêtres. Il attend le retour de sa bien-aimée. Lena, quant à elle, grandit dans un pays qui n’est pas le sien. Elle s’efforce d’oublier. Mais, un jour, tout ce qui est enfoui remonte, revient, et elle part retrouver le pays qu’elle a quitté vingt ans plus tôt.
 

Vous pouvez commander les livres présentés par Nicolas Houguet en vous rendant sur le site de la librairie en ligne Griffe noire.