Les mystères du bégaiement bientôt élucidés ?

Des neurochirurgiens pensent avoir identifié la zone clé du bégaiement dans le cerveau. Pour confirmer cette hypothèse, une étude inédite s’attelle à analyser le cerveau de volontaires. Reportage.

Maroussia Renard
Rédigé le , mis à jour le
Bégaiement : que se passe-t-il dans le cerveau ?
Bégaiement : que se passe-t-il dans le cerveau ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Sous l'œil attentif d'une équipe de chercheurs, le cerveau de plusieurs patients atteints de bégaiement va être étudié sous toutes les coutures. Un laboratoire de sciences du langage associant l’université Paul-Valéry de Montpellier et le CNRS a déjà identifié une zone clé dans le cerveau : en la stimulant, il est possible de créer du bégaiement chez les personnes qui ne bégaient pas.

À lire aussi : L'aphasie, ce trouble du langage qui force Bruce Willis à prendre sa retraite 

Comprendre comment survient le bégaiement

Cette partie, située à l’avant du cerveau, est une sorte de réseau de câbles qui relient deux régions impliquées dans la parole. Ce réseau est notamment relié à l’aire de Broca, une zone du cerveau connue pour être impliquée dans le langage. L’hypothèse des chercheurs est que les connexions vers cette zone sont dysfonctionnelles chez les personnes qui bégaient. L’équipe cherche à visualiser l’état de cette connexion à l’instant précis du bégaiement.

Cette étude cherche aussi à comprendre comment et pourquoi le bégaiement survient . 21 volontaires ont déjà participé à cette étude qui va se poursuivre pendant plus d’un an. À terme, elle devrait permettre de proposer de nouvelles formes de traitement pour les patients bègues. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !