La pénurie de médecins généralistes frappe l'Île-de-France

À Vert-le-Grand, en Île-de-France, la mairie a passé 2 500 annonces, déroulé le tapis rouge à chaque potentiel candidat, mais toujours pas de médecin. Sans autre solution, certains patients renoncent aux soins.

Cécile Guéry-Riquier
Rédigé le
Recherche medecin généraliste désespérément
Recherche medecin généraliste désespérément  —  Le Mag de la Santé - France 5

Cela fait bientôt deux ans que Vert-le-Grand recherche désespérément un médecin généraliste. C’est l’adjointe au maire, Marie-France Pigeon qui fait régulièrement le chauffeur. Elle prend sa voiture et emmène les habitants de sa commune qui n’ont pas de moyen de transport chez les médecins des villages voisins.  

Simonne, 84 ans, s’est toujours débrouillée toute seule pour se rendre chez le médecin. Elle regrette d’être désormais obligée de demander de l’aide. 

Des patients qui renoncent aux soins

Vert-le-Grand n’est qu’à 30 minutes de Paris. C'est une commune attractive avec des commerces, des écoles, et de nouveaux habitants qui emménagent chaque semaine. Pourtant, attirer un nouveau médecin semble impossible. La mairie a rénové une ancienne école pour y créer une maison médicale, mais celle-ci reste vide. 

Dans la pharmacie du village, l’absence de médecin est un sujet de conversation récurrent.

"Cela fait trois ans que je suis revenu dans la région parisienne, et trois ans que je n’ai pas de médecin traitant, parce qu'à chaque fois qu'on les appelle, ils me disent qu’ils ne prennent pas de nouveaux patients", explique un client de la pharmacie.

La pharmacienne est de plus en plus inquiète pour ses clients. Certains d’entre eux ont même renoncé à se faire soigner.

"On a eu une petite dame qui vient de s’éteindre, elle ne s’était pas fait soigner parce que son médecin est parti à la retraite, en mars 2020, donc pas de suivi, pas de traitement de fond", confie Françoise Robert, pharmacienne.

11 % des Français n'ont pas de médecin traitant

Pour apporter une solution de proximité, elle a décidé d’installer une cabine de télémédecine dans une pièce de sa pharmacie. 

Sandrine, mère de famille, teste pour la première fois cette solution de dépannage. "J’ai un médecin traitant, mais il est à 25 minutes aller, 25 minutes retour. Quand c'est pour un renouvellement d’ordonnance, quelque chose de très simple, c’est utile, mais cela ne remplace pas un vrai médecin dans notre village", commente-t-elle.

Selon un rapport du Sénat, 11 % des Français n’ont pas de médecin traitant. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !