1. / J'ai mal…
  2. / Aux yeux

Changer la couleur de ses yeux : une opération sans danger ?

Changer la couleur de ses yeux, c’était jusqu’à présent possible avec des lentilles. Mais désormais, une opération existe pour avoir des yeux bleus, verts ou noisettes de façon permanente.

Rédigé le

Changer la couleur de ses yeux : une opération sans danger ?

C’est un ophtalmologue strasbourgeois, le Dr Ferrari, qui a inventé une nouvelle technique. Elle consiste à introduire un pigment de couleur dans la cornée. En 7 ans, ce spécialiste a opéré environ 400 personnes.

Une opération rapide et immédiate
Avant chaque opération, l'ophtalmologue vérifie les yeux du patient, l'état de la cornée et son épaisseur, pour vérifier que l'intervention est possible.
Pour pouvoir introduire la couleur dans l'oeil du patient, le médecin crée sous anesthésie locale une cavité circulaire dans la cornée à l’aide d’un laser sur les deux yeux. Puis, il prépare l’ingrédient principal de sa technique : un colorant à base de pigments bio qui sont agrées pour leur utilisation dans la cornée. Enfin, à l’aide d’instruments très précis, il ouvre un tunnel dans la cornée du patient et introduit progressivement la bonne dose de colorant en fonction de l’intensité souhaitée.

Après 45 minutes, l’opération est terminée. Le patient doit mettre des gouttes antibiotiques et des lunettes de soleil pendant quelques jours mais il peut découvrir son nouveau regard dès la fin de l'intervention.

Selon l'ophtalmologue, sur les 400 patients qu’il a opéré, aucun n’a eu d’effets indésirables graves.
« La première chirurgie a eu lieu en décembre 2013, ce qui nous fait 6 ans et 3 mois de recul et comme effets secondaires, ce sont les mêmes effets secondaires que l’on retrouve dans la chirurgie réfractive, c’est-à-dire sécheresse oculaire et éblouissements temporaires qui finissent par disparaître » explique le Dr Ferrari.

Des risques à long terme ?
Si aucun effet secondaire grave n’a encore été constaté, cette technique est loin d’être sans risque. Les représentants des ophtalmologues craignent des dangers à long terme.

« Si vous faites une cocarde sur la cornée, vous allez obligatoirement gêner un peu le champ de vision. Je pense qu’il ne sera pas impossible d’opérer une cataracte si le patient à une cocarde tatouée sur l’œil mais il est clair que dans de nombreux cas, la chirurgie sera plus difficile parce qu’on ne pourra pas bien voir la périphérie du cristallin pour l’opérer et ce sera la même chose pour le fond d’œil où la périphérie de la rétine sera difficilement analysable» déplore Philippe Denis, ophtalmologue et Président de la Société Française du Glaucome.

Chaque opération est suivi d'un contrôle avec le médecin et si la couleur se ternit, des retouches sont possibles après 6 mois. Le coût de l'opération s’élève à 7 200 euros

Voir aussi sur Allodocteurs.fr