1. / J'ai mal…
  2. / Aux dents
  3. / Aphtes

Aphtes : les ulcères de la bouche

Même s'ils peuvent être très douloureux, les aphtes disparaissent en général en quelques jours. Mais ils peuvent dans certains cas révéler d'autres maladies. Comment se forment ces petits ulcères dans la bouche ? Comment les prévenir et comment les soigner ?

Rédigé le , mis à jour le

Aphtes : les ulcères de la bouche
Aphtes : les ulcères de la bouche
Sommaire

Qu'est-ce qu'un aphte ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes décrivent les aphtes

Quand les aphtes envahissent la bouche, manger, parler devient douloureux. En France, près d'une personne sur cinq souffre régulièrement de crises d'aphtes. Dans la plupart des cas, les aphtes disparaissent au bout de quelques jours. Mais quand ils reviennent sans cesse, ils peuvent être le signe d'une maladie plus grave.

Les aphtes ou les stomatites aphteuses sont de petites ulcérations douloureuses de 2 à 6 mm. Leur forme est arrondie, avec une base jaune et des bords rouges. Elles apparaissent sur les gencives, sous la langue ou à l'intérieur des joues.

L'aphte est un trouble dermatologique qui atteint la muqueuse buccale. Cette muqueuse ressemble à la peau : il y a une couche de cellules qui se superposent (épithélium), des terminaisons nerveuses, des capteurs de température, de douleurs et de pressions ainsi que de nombreux vaisseaux sanguins. Certaines zones comportent aussi une couche de graisse. Un aphte survient quand un petit vaisseau se bouche, une ulcération apparaît puis une nécrose, qui finit par créer un petit trou. Plus l'artère est importante, plus la zone nécrosée est étendue, plus l'aphte est gros.

Quand l'aphte est banal, il guérit généralement de lui-même en huit à dix jours. Mais quand il s'agit d'aphtes géants (3% des cas), la guérison est plus longue. Les aphtes géants nécessitent un traitement aux corticoïdes. Chez certaines personnes, ces petites ulcérations peuvent aussi devenir chroniques. Elles compliquent la vie quotidienne. Manger des aliments, absorber des liquides... devient alors gênant.

Une gêne pour parler et s'alimenter

Sur les gencives ou sous la langue, les aphtes sont souvent très douloureux.

Les aphtes ne sont ni infectieux ni contagieux et ne constituent pas une menace pour la santé, sauf quand ils sont révélateurs d'une maladie. Leur seul problème est qu'ils provoquent une douleur pendant au moins trois à quatre jours et récidivent fréquemment.

Des maladies graves peuvent s'accompagner d'aphtes. Ce sont des infections générales, dont les cancers ou le sida. Ces aphtes importants vont jusqu'à parfois envahir toute la bouche, empêchant l'alimentation.

Lésions buccales : poser le bon diagnostic

Gisèle souffre d'un lichen plan.

Les aphtes font partie des pathologies de la bouche les plus connues du grand public et parfois, on peut attribuer à tort une ulcération à un aphte. C'est le cas de Gisèle. Son généraliste lui avait préalablement diagnostiqué des aphtes. Mais malgré les traitements, les symptômes ont persisté. Son médecin l'a alors orienté vers un spécialiste qui a posé un nouveau diagnostic : Gisèle souffre en fait d'un lichen plan.

"Le lichen plan est la maladie de la bouche la plus fréquente et la plus méconnue", explique le Dr Isabelle Gorin, dermatologue, "quand les patients ont un lichen plan, ils peuvent arriver avec un diagnostic d'aphtes pour peu que leur lichen plan soit érosif, ils peuvent venir avec le diagnostic de maladie bulleuse... donc les diagnostics ne sont pas faits". Des erreurs de diagnostic d'autant plus dommageables que le lichen plan peut avoir des conséquences très graves.

"Les lésions sont extrêmement invasives. Elles peuvent toucher l'os, les ganglions, et diffuser à l'ensemble de l'organisme et être tout à fait redoutables", confirme le Dr Gorin. Seuls 3% des lichens plans se résorbent spontanément.

Soigner les aphtes

Aphtes à répétition : il existe des solutions !

Une fois que les aphtes sont là, il existe avant tout de petits moyens : gargarisme, crèmes et onguents anti-douleurs. Prudence avant d'utiliser des solutions anesthésiantes qui certes, diminuent la douleur et l'irritation mais en même temps, engourdissent les réflexes et peuvent donc s'avérer dangereuses si on mange juste après l'application. L'homéopathie ou la phytothérapie sont aussi très employées.

Chez certaines personnes, les aphtes apparaissent de manière chronique. Les traitements locaux ne suffisent plus et il faut alors consulter pour avoir une prise en charge adaptée.

Les causes de cette affection restent inconnues, mais il existe quand même quelques éléments déclencheurs : les plus fréquents sont la fatigue physique, le stress et les allergies ou les sensibilités à des aliments, comme les agrumes, les ananas, les produits laitiers, le vinaigre...

Il y a d'autres facteurs qui peuvent favoriser la survenue des aphtes : les carences en fer, en acide folique et en diverses vitamines ; également cités, les changements hormonaux du cycle menstruel et tout ce qui peut agresser l'intérieur de la bouche.

Aphtes : un effet secondaire de la chimiothérapie

Les aphtes sont un effet secondaire à ne pas négliger

Les aphtes peuvent être déclenchés par certains traitements des cancers, notamment les chimiothérapies. À l'hôpital Curie, une consultation d'infirmières est organisée pour la prise en charge de ces effets secondaires.

Les lésions buccales font partie des effets secondaires les plus courants lors d'une chimiothérapie. Ce traitement provoque des aphtes car la chimiothérapie attaque des cellules à division rapide. Les cellules à division rapide dans l'organisme sont les cellules des muqueuses et les cellules du système immunitaire. Et si le patient a une déficience en cellules de muqueuses, c'est-à-dire protectrices de la bouche, et une déficience en cellules immunitaires, cela crée un milieu propice à l'aphtose.

Avoir des aphtes peut perturber l'alimentation, la parole des patients, mais elle peut aussi engendrer de la fatigue, et des atteintes psychologiques parfois importantes.

Bains de bouche quotidiens et traitements pour améliorer le système immunitaire sont alors prescrits aux patients pour éviter l'apparition de nouvelles lésions.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus