1. / J'ai mal…
  2. / Aux articulations

L'épaule, une articulation vulnérable

L'épaule est l'articulation qui relie le bras au thorax, on la sollicite dans tous les gestes du quotidien, ce qui la rend très vulnérable. À force de mouvements répétés et avec l'accumulation des années, l'épaule peut, même sans traumatisme particulier, devenir douloureuse. À quoi cela est-il dû ? Comment entretenir ses épaules pour éviter ces douleurs ? Quelles sont les bonnes postures à adopter ?

Rédigé le , mis à jour le

L'épaule, une articulation vulnérable
L'épaule, une articulation vulnérable
Sommaire

Anatomie de l'épaule

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet présentent l'anatomie de l'épaule

Manger, écrire, s'habiller, attraper des objets... L'épaule est sans doute l'articulation la plus sollicitée du corps humain. Et lorsqu'elle vieillit ou s'abîme, cela peut générer d'importantes douleurs et devenir très handicapant dans la vie quotidienne.

L'épaule est une articulation qui unit le bras au thorax. Elle réunit trois os : l'humérus (l'os du bras), l'omoplate (scapula) et la clavicule. La tête de l'humérus se loge dans une petite cavité de l'omoplate appelée glène. La clavicule rejoint l'extrémité de l'omoplate au niveau de l'acromion. Une capsule fibreuse ainsi que de nombreux ligaments maintiennent les os de cette articulation.

La stabilité de l'épaule est renforcée par la coiffe des rotateurs. Ce sont les capsules tendineuses de quatre muscles de l'épaule (deltoïdes et des trapèzes). Ils convergent pour s'insérer au niveau de la tête de l'humérus. Ils la couvrent comme une coiffe, d'où le nom de coiffe des rotateurs.

Grâce à tous ces éléments, l'épaule est une articulation à la fois souple et mobile puisqu'elle peut réaliser des mouvements de grande amplitude (avant, arrière, rotation, adduction, abduction). Mais c'est aussi ce qui la rend vulnérable aux blessures.

Douleurs de l'épaule : comment y remédier

L'ostéopathie pour soigner les douleurs de l'épaule

L'épaule est une articulation fragile qui, si on ne l'entretient pas, peut devenir douloureuse avec les années.

L'épaule est constamment sollicitée. Et si elle est touchée, tout le membre supérieur peut être endolori. Cette douleur peut s'étendre jusqu'au poignet ou jusqu'à la main. Si les médicaments (anti-inflammatoires, antalgiques...) permettent d'atténuer les douleurs de l'épaule, des séances d'ostéopathie peuvent aussi soulager les patients.

Les patients doivent aussi apprendre à muscler leurs épaules grâce à des exercices faciles à reproduire chez soi. Pour renforcer les épaules, l'ostéopathe conseille 30 minutes d'exercice, deux à trois fois par semaine.

Prévenir les douleurs de l'épaule

Comment soulager ses épaules au quotidien ? Démonstrations avec Yasmina Belghazi, kinésithérapeute.

Quels exercices peut-on pratiquer chez soi pour renforcer ses épaules ? Démonstrations avec Yasmina Belghazi, kinésithérapeute.

Exercices de renforcement :

  • Mouvements seuls

- Les pompes verticales
- Le supporter
- Le plongeur
- Le priant

  • Exercices avec élastiques

- La boxeuse

  • Exercices avec barre

- Le chef d'orchestre

  • Exercices avec haltères

- Mouvement vertical
- Elévation latérale

Conseils sur la pratique sportive

- Les sports à éviter en cas de faiblesse et douleurs à l'épaule : volley-ball, tennis, squash…
- Les sports à conseiller : la natation

Les infiltrations pour soulager les douleurs de l'épaule

Les infiltrations de l'épaule, un moyen diagnostique et thérapeutique pour soulager la douleur.

Pour traiter l'épaule, il faut déterminer précisément l'origine des douleurs. L'imagerie permet de localiser les lésions mais aussi de réaliser une infiltration qui suffit parfois à soulager le patient. Tout cela se passe dans un service de radiologie interventionnelle.

Le but de l'arthrographie de l'épaule est de rendre opaque les articulations pour mieux les observer. Pour cela, le médecin injecte un produit de contraste ce qui va lui permettre de prendre ses repères pour administrer une piqûre d'anti-inflammatoires au niveau de l'articulation douloureuse de l'épaule.

Le médecin réalise ensuite des radios de l'épaule sous différents axes pour rechercher une éventuelle rupture de tendon. Dans un deuxième temps, le patient passe aussi un arthroscanner pour plus de précision. Le diagnostic peut alors être posé.

Réparer la coiffe des rotateurs

La chirurgie de la coiffe des rotateurs

Lorsque les muscles qui permettent à l'épaule de bouger sont toujours présents mais abîmés, les chirurgiens interviennent par arthroscopie, c'est-à-dire à l'aide d'une petite caméra, pour réparer la coiffe des rotateurs.

Ces rotateurs peuvent être atteints de tendinite, une inflammation des tendons, au niveau de leurs points d'insertion. Plus rare, ils peuvent aussi se déchirer suite à un accident.

Le plus souvent, cette rupture se fait progressivement, avec l'âge. Les tendons dégénèrent et finissent par lâcher. Les gestes quotidiens deviennent alors douloureux et difficiles à accomplir. Il s'agit d'un motif de consultation très fréquent vers l'âge de 55 ans.

Si le sujet est jeune, le médecin peut conseiller une intervention chirurgicale, car les tendons ont alors la capacité de bien cicatriser. Le principe de l'opération est de remettre en place la coiffe des rotateurs qui s'est rétractée, et surtout, de supprimer l'origine de la douleur.

Chez les plus de 65 ans, l'opération est partielle. On ne remonte pas la coiffe des rotateurs : la cicatrisation des tendons à cet âge n'est plus possible. On se contente de nettoyer la zone lésée et de sectionner le tendon du biceps qui peut être à l'origine de la douleur.

La prothèse de l'épaule

Attention, images de chirurgie ! Pose d'une prothèse totale d'épaule

Lorsque l'articulation de l'épaule est trop usée par l'arthrose, une opération chirurgicale peut être envisagée. Il s'agit de couper la tête de l'humérus pour la remplacer par une prothèse.

La durée de vie moyenne d'une prothèse d'épaule est de 10 à 15 ans. Certains patients doivent donc être opérés plusieurs fois au cours de leur vie.

Fracture de l'épaule : la rééducation, une étape essentielle

Les kinésithérapeutes travaillent en fonction de la douleur du patient

Après une fracture de l’épaule, une rééducation s'avère souvent nécessaire car il s'agit d'une articulation complexe. Pour les personnes âgées, des centres spécialisés proposent une prise en charge adaptée.

Douleurs de l'épaule : et si c'était une capsulite rétractile ?

Comment traite-t-on une capsulite rétractile de l'épaule ?

Parmi les problèmes d'épaules, il y a la capsulite rétractile. Il s'agit d'une inflammation de la capsule (enveloppe de l'articulation), qui se rétracte. L'épaule devient alors raide et douloureuse.

Les patients souffrant de capsulite rétractile ressentent tout d'abord "une douleur sans facteur déclenchant qui s'intensifie et qui devient insupportable. Elle les empêche de dormir la nuit et elle résiste à la plupart des traitements. Puis, cette douleur se stabilise et les patients constatent que leur épaule s'enraidit", explique le Dr Marie-Martine Lefevre-Colau, médecine physique et de réadaptation.

Pour diagnostiquer une capsulite rétractile, un examen clinique ainsi qu'une IRM doivent être réalisés. Si les infiltrations de corticoïdes peuvent ponctuellement soulager les douleurs, un traitement plus intensif peut être proposé. Il s'agit de l'arthrodistension, associée à des techniques de gain d'amplitude articulaire pour récupérer au maximum de la mobilité. L'arthrodistension peut être renouvelée deux à trois fois en fonction des progrès du patient.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus