Pourquoi rentrer son ventre en permanence est dangereux

Pour avoir l’air plus mince, de nombreuses personnes ont tendance à serrer le ventre. Une mauvaise habitude aux conséquences multiples.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
Le fait de serrer son ventre exerce une tension permanente sur le corps
Le fait de serrer son ventre exerce une tension permanente sur le corps  —  Shutterstock

Afficher une silhouette affinée, mais à quel prix ? À force de rentrer son ventre, on s’expose à des problèmes de santé. Cette posture entraîne une mauvaise respiration et avec elle, des conséquences sur tout le corps. 

Pourtant, rentrer son ventre le plus possible peut tourner à l'obsession pour certains, à tel point que c'est devenu un challenge sur TikTok.

@madysen22 I swear up and down by these! 5 mins first thing in the morning, that’s it! #gymtok #gym #gymcrush #lift #fitness #fyp #foryou #stomachvacuums ♬ About Damn Time - Lizzo

"C’est une tension permanente", déplore Bernadette de Gasquet, médecin et professeure de yoga à Paris. Physiquement, le fait de serrer au milieu du corps pousse les organes vers le bas, et "facilite donc les descentes d’organes".  

Tout le bas du corps est alors affecté. "Le périnée subit une forte pression. On peut également avoir des problèmes d’incontinence et de transit", rapporte la spécialiste.

À lire aussi : Diastasis : quand les muscles du ventre s'écartent

Une mauvaise posture

Le fait de mettre autant de pression au centre de son corps rapproche également les épaules du bassin. "On n’est pas dans le grandissement, l’allongement de la colonne", explique Bernadette de Gasquet. "On arrondit le dos au lieu de le redresser".  

Conséquence : "on a tendance à trop respirer par la poitrine. Or cette respiration est celle du stress et peut favoriser l’insuffisance cardiaque", explique l’experte. "Quand on se sent bien, on respire par le ventre". 

Préférer une respiration abdominale

D'autant plus que la respiration abdominale est indispensable : "elle assure toutes les fonctions d’une bonne respiration".  Le massage procuré par cette respiration aide le transit et favorise la vascularisation de tous les organes. 

La docteure met toutefois en garde : "il faut lâcher le ventre, mais pas le gonfler non plus". En effet, si l’on pousse le ventre, "on écarte les abdominaux et on rentre très peu d’air". 

Deux exercices pratiques

La spécialiste conseille deux exercices pratiques pour prendre conscience de sa respiration, et ainsi, privilégier la respiration abdominale. 

Sur une chaise, penchez-vous en avant de 45 degrés, les bras levés au-dessus de votre tête. Restez dans cette position et soufflez. Ouvrez la bouche, laissez l’air entrer. Les abdos travaillent. "Ce sont eux qui font l’expiration", explique Bernadette de Gasquet.  

L'objectif : prendre conscience de sa respiration
L'objectif : prendre conscience de sa respiration  —  Bernadette de Gasquet

Un second exercice permet de travailler sa respiration et d’étirer son dos en même temps : assis devant une table, posez vos avant-bras sur la table et reculez la chaise jusqu’à ce que vous soyez allongés, comme sur la photo ci-dessus. Soufflez. Le buste à l’horizontale, le ventre rentre. Cet exercice soulage le dos et les cervicales. 


La respiration pour atténuer le stress  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !