Hôpital : quel est le rôle des nouveaux assistants parcours patients ?

Rythme effréné, burn-out, reconversion... le métier d'infirmier n’attire plus et les hôpitaux français comptent 60 000 postes vacants. Zoom sur la profession d'assistant parcours patients, qui vise à soulager les infirmiers.

Lucile Degoud
Rédigé le
Une assistante pour guider les patients et soulager les infirmières
Une assistante pour guider les patients et soulager les infirmières  —  Le Mag de la Santé - France 5

Et si un hôpital avait trouvé la solution pour ralentir la cadence infernale des infirmiers ? À l’Institut Mutualiste Montsouris, à Paris, un nouveau poste a été créé pour les décharger des tâches administratives et améliorer leurs conditions de travail : c'est le métier d'assistant et assistante parcours patients. 

Sérénité et encadrement des patients

Dans ce service d’urologie, c’est Véronique qui accueille et installe les patients. Ancienne aide-soignante, elle est aujourd’hui assistante parcours patient, un poste créé il y a quelques mois à l'Institut Mutualiste Montsouris à Paris.

"Au niveau de l’hospitalisation, l’accueil est très important. C'est ce qui permet au patient d’être serein", explique Véronique..

"On est entourés, on arrive au moment où je vais être au bloc demain matin. Nous arrivons déjà très sereins et très encadrés", commente Gustavo Torres, un patient de l'hôpital.

Soulager les infirmiers

En plus de l’accueil des patients, Véronique gère de nombreuses tâches administratives. Avant, ce travail était réalisé par les infirmières, comme Angie. Aujourd'hui, elle court moins et consacre plus de temps à ses patients.

"On est plus concentrés sur notre patient. Ça permet vraiment de prendre le temps, de ne pas stresser avec tout ce qui est administratif, les appels pour gérer un brancardage, pour gérer des rendez-vous qui ont été pris pour des patients hospitalisés. C’est vraiment un gros plus, et ça soulage énormément", confie l'infirmière.

"On retrouve un sens à notre métier"

Moins d’administratif, plus de temps pour les soins, moins d’interruptions... Et aussi moins de frustrations."On retrouve un sens à notre métier. Moi, j’ai connu l’avant et je connais maintenant avec Véronique et c’est un vrai changement", précise Manon Frangeul, infirmière.

"Il y a un manque d’attrait des infirmières pour le monde hospitalier" reconnaît de son côté Maryse Martin, cadre de santé. "L'objectif de l’établissement et du service en particulier, était de mettre toutes les conditions possibles pour que les infirmières se sentent mieux, et qu’à la fin de la journée elles aient le sentiment d’avoir bien travaillé", poursuit-elle.

La création du poste d’assistant parcours patient a un coût, mais grâce à cela, l'Institut Mutualiste Montsouris espère bien attirer de nouvelles infirmières ou au moins éviter le départ de celles actuellement en poste.          

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !