Etes-vous incollable sur le fibrome ? 

Le fibrome est un trouble gynécologique très répandu chez les femmes. Des inquiétudes perdurent souvent autour de ces tumeurs bénignes. Le fibrome est-il un cancer ? Est-il vraiment dangereux ? Minute Docteur démêle le vrai du faux.

Emilie Spertino
Rédigé le
Êtes-vous incollable sur les fibromes ?  —  Magazine de la Santé

Les fibromes sont-ils des cancers ?

Le nom fait un peu peur mais non, un fibrome n’est jamais un cancer. Il s’agit d’une simple masse, nichée au coeur de l’utérus, qui peut  tranquillement y rester durant des années, sans jamais se propager au reste du corps.

Il peut grossir, certes, mais un fibrome ne dégénère jamais en cancer et d’ailleurs, vous ne pouvez pas non plus en mourir.   

Un fibrome est-il toujours minuscule ?

En général, un fibrome ne mesure pas plus de quelques centimètres. Ils sont considérés "très gros" au-delà de dix centimètres. L’histoire a retenu quelques cas pour le moins spectaculaires. Au XIXe siècle, un fibrome pesant plus de 60 kilos a été trouvé dans le corps d’une femme après sa mort.  

Plus proche de nous, à Singapour, en 2018, des chirurgiens ont enlevé à une femme un fibrome pesant 28 kilos ! Considérable mais la patiente s’est très bien remise de l’opération. Plus de peur que de mal.

Les fibromes sont-ils très fréquents ?

C'est vrai. Ils touchent une femme sur trois avant l’âge de 40 ans. Le ratio passe même à 1 sur 2 après. Chez les femmes d’origine afro-antillaise, les fibromes ont tendance à être plus fréquents et plus volumineux, sans savoir vraiment l’expliquer.

Il s’agit donc d’un trouble gynécologique répandu. Au XVIIIe siècle, Marie-Antoinette elle-même aurait souffert d’un fibrome à la fin de sa vie.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !