Enquête de santé : "Réparer le cerveau, la chance d’une nouvelle vie"

C’est une chirurgie de pointe, pratiquée dans quelques rares hôpitaux en France, pour réparer le cerveau de patients atteints de maladies neurologiques. Un voyage extraordinaire au cœur de l’organe le plus mystérieux et complexe du corps humain. "Réparer le cerveau, la chance d’une nouvelle vie", une Enquête de Santé diffusée mardi 9 novembre à 20h50, sur France 5.

Rédigé le , mis à jour le

Être opéré du cerveau les yeux grands ouverts et dialoguer pendant l’intervention avec son chirurgien... C’est le principe de la chirurgie éveillée qui permet de traiter des patients atteints de la maladie de Parkinson et de retirer des tumeurs cérébrales autrefois inopérables. Une technique qui a révolutionné le traitement de plusieurs maladies neurologiques.       

A 31 ans, Jennifer souffre d’un tremblement essentiel, une maladie très invalidante. Les mouvements incontrôlables de ses mains sont si intenses qu’elle ne peut plus exercer son métier d’infirmière de bloc à l’hôpital.       

Dominique, 62 ans, souffre de la maladie de Parkinson depuis 10 ans. Chaque matin, il s’éveille dans un corps qui ne lui répond plus. Ses muscles sont enraidis et chaque geste s’effectue au ralenti. Grâce aux médicaments, il retrouve un peu de liberté dans ses mouvements, mais au fil des ans, ce traitement a perdu en efficacité.       

Quant à Solène, 20 ans, elle vit avec une terrible menace qui grandit dans son cerveau. Une tumeur bénigne qui doit être retirée avant qu’elle ne devienne cancéreuse.

Pour Solène, pour Dominique et pour Jennifer, l’espoir, c’est une opération exceptionnelle. Une chirurgie du cerveau durant laquelle ils seront éveillés. Durant plusieurs mois, les équipes d’Enquête de santé ont suivi ces trois patients dans cette aventure hors du commun.   

Le documentaire de Timothée Dereix sera suivi d’un débat animé par Marina Carrère d’Encausse où nous retrouverons en direct sur le plateau Jennifer, Dominique et Solène.  

Les invités :

- Pr Johan Pallud,
responsable de l’unité de neuro-oncologie GHU Paris psychiatrie & neurosciences.

Pr Marc Vérin, neurologue et spécialiste de la maladie de Parkinson, à l'institut des neurosciences cliniques de Rennes.