Le magazine de la santé
  1. / Emissions
  2. / Le magazine de la santé

A REVOIR. Le magazine de la santé

A REVOIR Présenté par
Marina Carrère d'Encausse, Régis Boxelé, Philippe Charlier et Fabien Doguet
Diffusé le 13-09-2018
Replay | Durée : 55 minutes

Le magazine de la santé

 

Grâce à Marina Carrère d'Encausse, au Dr Philippe Charlier, au Dr Régis Boxelé et au Dr Fabien Doguet, la santé n'est plus un sujet tabou. Nos médecins abordent en direct, du lundi au vendredi, avec précision et souvent avec humour, la santé qui est un sujet de préoccupation majeur des français. Ils décryptent l'actualité santé, toujours très riche.

 

LES INVITÉS
 

L'invitée du journal répondra aux questions du Dr Philippe Charlier et de Marina à propos du tollé provoqué par le chef de file des gynécos.

  • Véronique Séhier, coprésidente du planning familial

Point sur : télémédecine, des consultations bientôt remboursées, avec Maroussia Renard

L'invitée du jour nous parlera du livre "Faire face, faire visage. Amiens, Hôpital Nord, dix ans après la première greffe". Nouveau visage, nouvelle vie.

  • Sophie Crémades, psychiatre au CHU d’Amiens                                                                                                                                                 

LES CHRONIQUES

Aujourd'hui dans le Magazine de la santé les chroniques seront les suivantes :

  • Quoi de neuf sur les réseaux sociaux ?, avec Emma Strack
  • Test ADN de paternité : quel cadre légal ?, avec Me Brigitte Bogucki, avocate spécialiste du droit de la famille 

IN VIVO

La série In Vivo plonge le téléspectateur dans le quotidien des professionnels de la médecine et de leurs patients, tel un révélateur de la société, de ses progrès, de ses difficultés, tensions et évolutions. Chaque reportage raconte des histoires d'hommes et de femmes de conviction, c'est un véritable feuilleton du réel.


Cette semaine dans In Vivo, nous partons dans le Lot et Garonne, à Mézin. Il y a 25 ans, ce village a ouvert ses portes aux personnes handicapées psychiques. Grâce à la création d’un ESAT, un établissement de service et d’aide par le travail, des malades souffrant de de dépression, de schizophrénie ou d’autisme travaillent au sein du village. Devenus jardinier, brocanteur ou cordonnier, ils retrouvent un équilibre mental et une vie sociale loin de l’hôpital.

  • À Mézin, un projet pas si fou


SITES WEB ​​​:

Livre :

  • Faire face, faire visage. Amiens, Hôpital Nord, dix ans après la première greffe
    Sophie Crémades
    Ed. Encre Marine, mars 2018

Sponsorisé par Ligatus