Covid : tout savoir sur le pass vaccinal mis en place ce lundi

Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire à partir de ce lundi 24 janvier. On fait le point sur les mesures de restrictions mises en place en France dès aujourd’hui.

Mathis Thomas
Rédigé le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Fini le pass sanitaire, place au pass vaccinal. Depuis ce lundi 24 janvier, les plus de 16 ans devront justifier d’un schéma vaccinal complet pour accéder à un certain nombre de lieux publics, comme les bars ou les lieux de loisirs. Tour d’horizon des modifications de restrictions mises en place avec l’introduction du pass vaccinal en France.

Sous quelles conditions le pass est-il valide ?

Un pass vaccinal peut être valide de trois manières différentes :

- Sur présentation d’un schéma vaccinal complet. Il faudra présenter un certificat de vaccination complet, d’une ou deux doses en fonction du vaccin, associée à une dose de rappel pour les personnes éligibles. Il est nécessaire que cette dose de rappel soit effectuée sept mois après la dernière dose de vaccin reçue (quatre mois à partir du 15 février) 
- Sur présentation d’un certificat de rétablissement du Covid-19 de plus de 11 jours et de moins de six mois. Une attestation médicale de contre-indication à la vaccination permet également d’obtenir son pass vaccinal 
- Si la première dose du schéma vaccinal est planifiée avant le 15 février. Pour convaincre les personnes réticentes à se faire vacciner, le Premier ministre Jean Castex a précisé que le gouvernement allait "permettre à celles et ceux qui feront leur première dose d'ici le 15 février de bénéficier d'un pass vaccinal valide à deux conditions : bien faire leur deuxième dose un mois plus tard, et dans l'intervalle justifier également d'un test négatif de moins de 24 heures".

A lire aussi : Covid : "Des milliers de personnes sont mortes après avoir lu de fausses informations sur le vaccin"

Dans quels lieux sera-t-il requis ?

Le pass vaccinal sera nécessaire dans tous les lieux où le pass sanitaire était jusqu’ici exigé. Sont notamment concernés :

- Les bars 
- Les restaurants 
- Les activités culturelles et de loisirs (cinémas, musées, salles de concert, théâtre, enceintes sportives, salles de sport, salles de sport, bibliothèques…) 
- Les transports interrégionaux (avions, trains, bus) 
- Les grands magasins et les centres commerciaux de plus de 20 000 m² 
- Les foires et salons professionnels.

Dans quels cas le pass sanitaire reste-t-il accepté ?

Le texte de loi adopté instaurant le pass vaccinal, et donc l’obligation vaccinale, prévoit malgré tout plusieurs situations où un test négatif peut permettre d’accéder à certains espaces publics.  

- Pour les adolescents de 12 à 15 ans, pour qui le pass sanitaire était déjà demandé et qui ne sont pas tenus de présenter de schéma vaccinal complet ; 
- Les hôpitaux, cliniques, EHPAD et maisons de retraite seront toujours conditionnés à la présentation d’un pass sanitaire en règle ; 
- Pour prendre le train ou l’avion, en cas de "motif impérieux d'ordre familial ou de santé". 

Covid : des enfants vaccinés  —  Le Magazine de la Santé - France 5Le Magazine de la Santé

Comment activer son pass vaccinal ?

Aucune démarche spécifique ne sera demandée pour les personnes dont le schéma vaccinal est complet. Leur pass sanitaire sera automatiquement converti en pass vaccinal sur l’application TousAntiCovid.

Est-il obligatoire au travail ?

Si votre entreprise ne demandait pas jusqu’ici de pass sanitaire, vous n’aurez pas à présenter un pass vaccinal à partir de ce lundi. “Tout comme le pass sanitaire, le pass vaccinal s’applique pour le public comme pour les personnes qui travaillent dans les lieux où il est obligatoire”, précise le gouvernement. 

A lire aussi : Omicron : combien de temps reste-t-on contagieux après une infection ?

Qui contrôlera le pass vaccinal ?

Le texte de loi nouvellement voté permettra aux gérants des établissements de vérifier l'identité d’un individu présentant un pass vaccinal, en cas de soupçon de fraude. Cafetiers et restaurateurs pourront demander “un document officiel” accompagné d’une photographie à un individu pour contrôler son identité.

Quelle sanction en cas de fraude ?

Les personnes qui présentent un pass vaccinal appartenant à quelqu’un d’autre, ainsi que les personnes transmettant un pass à autrui en vue d’une utilisation frauduleuse s'exposent à une amende de 1000 euros, contre 135 jusqu’à présent. Les gérants d’établissements refusant de contrôler les pass sanitaires de leurs clients recevront également une amende de 1000 euros, dès le premier rappel à la loi.