Comment masquer une calvitie avec un complément capillaire

Avant 65 ans, un quart des hommes sont atteints de calvitie. Cette pathologie courante est parfois difficile à accepter. Certains préfèrent la cacher grâce à une perruque ou même un complément capillaire. Reportage.

Clémentine Louise
Rédigé le , mis à jour le
reportage calvitie complément
Un complément capillaire pour masquer une calvitiereportage calvitie complément  —  Le Mag de la Santé - France 5

"La plupart du temps, on me donne 29, 30 ou 32 ans". Pourtant, Frédéric a 42 ans. Son atout pour paraître plus jeune : un complément capillaire qu’il porte depuis quatre ans.
 
Et toutes les trois à quatre semaines, Frédéric se rend chez son coiffeur pour entretenir sa précieuse chevelure.

Résidus de colle, impuretés, transpiration

Pour garantir une hygiène irréprochable, son coiffeur Jean-Charles nettoie minutieusement le crâne de Frédéric. Sinon des anomalies au niveau du cuir chevelu, des petites impuretés voire une dermite séborrhéique, des pellicules, des plaques rouges et des champignons risquent d'apparaître. 

Cette fois, la nouvelle chevelure de Frédéric est une fine membrane en polyuréthane, recouverte de cheveux naturels."Il faut la pré-poser afin de déterminer le départ de la bordure, ce qui va donner le côté naturel du complément capillaire. Je pré-dessine la bordure frontale, pour déterminer à quelle hauteur on va venir la poser définitivement", explique Jean-Charles Million.

"On va appliquer deux couches de colle. C’est une colle à base d’eau, ce n'est pas une glue, ni une colle hyper forte, mais ça permet un bon maintien"
, précise-t-il.

Tester la colle pour éviter les allergies

Pour évaluer les risques potentiels de ce produit sur la peau, il a été présenté à un spécialiste."Il y a des polyoxyéthylènes qui forment vraiment la colle, de l'eau, de la résine, donc le premier risque important est vraiment un risque d'irritation cutanée et de sensibilisation donc d'allergie. C'est pour cela qu’il faut tester la personne avant pour savoir si elle va réagir ou non à la colle", explique Stéphane Pirnay, docteur en pharmacie et toxicologie.

Frédéric, lui, n’a jamais eu de réactions allergiques. Le complément collé, il peut désormais passer à la coupe.

Un complément à renouveler tous les deux mois

"Je suis en train d'essayer de reproduire au maximum une implantation naturelle sachant que dans une implantation naturelle. Je reproduis même l'épi pour que ça ait vraiment l'aspect le plus naturel possible", précise Jean Charles Million.

Frédéric se sent rajeunir, il retrouve une certaine assurance et se sent beau, mais cela a un prix. Il faut compter environ 300 € pour l'achat d'un complément, à renouveler tous les deux à trois mois.  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !