Ce qu’il faut savoir sur les autotests, nouvelle arme de lutte contre le Covid

Disponibles en pharmacie et en grande surface, les autotests sont devenus incontournables pour lutter contre Omicron. Le variant, plus contagieux que son prédécesseur Delta, fait exploser le compteur des contaminations.

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Ces derniers jours, personne n’a pu échapper aux files d'attente interminables devant les pharmacies et les laboratoires. Depuis plusieurs semaines, le variant Omicron donne des sueurs froides à celles et ceux qui sont en première ligne face à la cinquième vague. 

Parmi les armes du gouvernement, il y a bien sûr la vaccination, mais aussi le dépistage par autotest. Ainsi, le ministère de la Santé a indiqué qu’ils seraient en vente libre dans les grandes surfaces, du 28 décembre au 31 janvier.

Des autotests pour les écoliers

Après une rentrée scolaire bousculée par trois protocoles sanitaires à la suite, le gouvernement a décidé de miser sur le dépistage par autotest et la bonne foi des parents.

En effet, s’ils sont cas contacts, les écoliers peuvent désormais utiliser un autotest, et non plus un test PCR, comme c’était le cas depuis la rentrée. Renouvelés à J+2 et J+4, ces autotests doivent permettre de désengorger les pharmacies et les centres de dépistage. De plus, une seule attestation sur l'honneur certifiant que le premier autotest est négatif, suffit désormais pour un retour en classe de l’enfant.  

Comment bien réaliser un autotest ?

Le docteur Jimmy Mohamed vous explique comment faire un autotest  —  Allodocteurs

Après s’être procuré un autotest, il faut à présent bien s'en servir ! Pour ce faire, insérez l'écouvillon dans vos narines, jusqu'à ressentir une légère résistance. Ensuite, tournez ce long coton tige une quinzaine de secondes dans chacune des narines.  

Après cela, plongez l’écouvillon à l’intérieur du tube de test et mélangez pendant environ une minute. En fonction du modèle d’autotest que vous vous êtes procuré, il vous suffira alors de mettre quelques gouttes sur la cassette de test. Patientez 10 à 15 minutes. Si une seule barre apparaît face au C, le test est négatif. En revanche, si deux barres apparaissent face au C et au T, c’est que votre test est positif.

Que faire si mon autotest est positif ?

Si deux bandes colorées apparaissent au niveau des lettres C et T, le résultat de votre autotest est positif. Voici la marche à suivre recommandée par les autorités sanitaires : 

- Je m'isole immédiatement ;
- J'informe les personnes avec qui j'ai été en contact ;
- Je me rends au plus vite en pharmacie ou dans un laboratoire pour effectuer un test antigénique ou RT-PCR de confirmation ;
- La confirmation par test antigénique ou RT-PCR permettra à l'Assurance maladie de contacter les personnes que j’ai croisées pour qu’elles s’isolent et se fassent tester et de me délivrer un arrêt de travail et/ou de me proposer une solution d'isolement adaptée.

Si le test de confirmation s’avère positif, les personnes vaccinées devront respecter un isolement d’au minimum cinq jours. Pour les personnes non-vaccinées, l’isolement est porté à sept jours pleins. 

Au terme de cette période, et si aucun signe de la maladie ne s’est déclaré depuis deux jours, il est nécessaire de réaliser un nouveau test antigénique ou PCR. Si le nouveau test est positif, deux jours supplémentaires d’isolement sont conseillés, trois pour les non-vaccinés.

A lire aussi : Covid: "Des milliers de personnes sont mortes après avoir lu de fausses informations sur le vaccin" 

Comment faire valoir son résultat d'autotest ?

Comme le rappelle Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker et de Vitemadose, une plateforme mise en place par le gouvernement permet de recenser les résultats des autotests, qu’ils soient positifs ou négatifs. Le site monautotest.gouv.fr invite donc à reporter le résultat de son autotest afin de l'utiliser à des fins statistiques et épidémiologiques. Pourtant, selon un sondage mené par Guillaume Rozier sur son compte Twitter, seul un pourcentage très faible de personnes déclarent leur résultat sur monautotest.gouv.fr.  

Le datascientist appelle donc le gouvernement à fournir une fiche explicative, avec un QR Code à scanner après avoir réalisé son test. L’objectif étant de recueillir le maximum de résultats possibles pour mieux analyser le virus.

Où trouver des autotests gratuitement ?

Le Premier ministre a annoncé lundi 10 janvier que trois autotests pouvaient être récupérés gratuitement en pharmacie, si votre enfant est cas contact. Il suffit de présenter une attestation délivrée par l’école pour les obtenir. Pour autant, le gouvernement ne souhaite pas distribuer d’autotests au sein même des écoles. "Si je mets des autotests dans les écoles, je risque d’en mettre beaucoup dans celles qui n’en ont pas besoin et pas assez dans celles qui en ont besoin", s’est justifié le chef du gouvernement. 

Si vous n’avez pas d’attestation, mais souhaitez tout de même vous procurer des autotests, il vous suffit de vous rendre en pharmacie, ou dans les grandes surfaces qui en commercialisent jusqu’au 31 janvier. Selon les chiffres de 60 Millions de consommateurs, certains supermarchés distribuent ces tests à 1,24€ l’unité, tandis qu’ils sont vendus pour 4 à 5€ l’unité en pharmacie.