Isolement, cas contacts, école : Les nouvelles règles de cette rentrée

A compter de ce lundi 3 janvier, le gouvernement a mis en place de nouvelles règles. Isolement, protocole sanitaire à l'école, cas contacts... On vous explique cette rentrée 2022 sous le signe du Covid et du variant Omicron.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le
Isolement, cas contacts, école : Les nouvelles règles de cette rentrée

Nouvelle année, nouveau protocole sanitaire. La France n'est pas la seule à changer les règles. Face à Omicron, dont la contagiosité bas des records, de plus en plus de gouvernements dans le monde décident d'alléger les règles d'isolement des malades et de leurs proches pour éviter la paralysie économique. 

Nouvelles règles d'isolement

Les règles d'isolement des personnes testées positives au Covid-19 et des cas contacts s'allègent à partir d'aujourd'hui, mais sous conditions. Elles sont "désormais identiques quel que soit le variant", Delta ou Omicron, souligne le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans le Journal du Dimanche.

Avec schéma vaccinal complet, les testés positifs devront s'isoler pendant sept jours, sans test à l'issue de cette période. Leur isolement pourra être levé plus tôt, au bout de cinq jours, après un test antigénique ou PCR négatif et à condition de n'avoir aucun signe clinique d'infection depuis 48 heures.

Sans schéma vaccinal complet, les testés positifs s'isoleront pendant dix jours, mais pourront sortir après sept jours, sous conditions: test négatif, pas de signes cliniques depuis 48 heures.

Cas contacts et quarantaine

Pour les cas contacts, il n'y a plus de quarantaine si le schéma vaccinal est complet. Mais ces personnes devront respecter strictement les gestes barrières (masque en intérieur et extérieur, télétravail si possible, contacts limités). Un test PCR ou antigénique devra être réalisé "le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact", précise le ministre. Suivront des autotests "à J+2 et J+4", fournis gratuitement en pharmacie sur présentation du premier dépistage.

Les cas contacts sans schéma vaccinal complet ou sans rappel réalisé à temps, s'isoleront sept jours et ne pourront sortir qu'avec un test antigénique ou PCR négatif. 

Pour les moins de 12 ans, cas contacts en milieu scolaire, ce sera test antigénique ou PCR "pour tous les élèves de la classe dès l'apparition d'un cas" dans la classe et "retour en classe sur présentation d'un résultat négatif", selon le ministère de la Santé. Des autotests seront faits à J+2 et J+4.

A l'école : les élèves mieux "tracés"

Dans les écoles primaires, si "un enseignant est absent", les élèves ne pourront pas être répartis "dans les autres classes", a annoncé vendredi le ministère de l'Éducation nationale.

Sur le plan du protocole sanitaire, pas de grand changement à prévoir pour cette rentrée scolaire à risques: le niveau 3 (sur 4) est maintenu dans les écoles élémentaires, tout comme le niveau 2 dans les collèges et lycées, afin de réduire le brassage entre les classes et les niveaux.

Seule évolution: le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer a décidé le renforcement de la politique de "contact tracing", qui soumettra les élèves à trois tests en quatre jours s'il y a un positif dans la classe. "Ce qui change, c’est que désormais, quand la famille fera le premier test, elle recevra en pharmacie deux autotests gratuits, pour que les élèves se testent à nouveau à la maison à J + 2 et à J + 4", a indiqué le ministre, dans un entretien au Parisien dimanche soir.

Dès 6 ans, port du masque obligatoire

Jusqu'au 23 janvier inclus, le port du masque devient obligatoire dès l'âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et les lieux recevant du public. Cette obligation ne concernait jusqu'à présent que les enfants de 11 ans et plus.  

Désormais, le masque devra aussi être porté par les 6-10 ans dans les bus, métros, trains, avions, bateaux (sauf en cabine), taxis ou VTC, dans les gares, stations, aéroports, pendant les déplacements au restaurant, dans les magasins, centres commerciaux, marchés couverts, salles de spectacles (sauf pour la pratique d'activités artistiques), lieux de culte, établissements sportifs couverts (sauf pour les activités sportives), musées, bibliothèques, centres de documentation, etc.

A lire aussi : Covid : retour du port du masque obligatoire en extérieur à Paris

Télétravail rendu obligatoire

Le recours au télétravail "sera rendu obligatoire" à partir de la rentrée "pour tous les salariés pour lesquels il est possible" avait déclaré la semaine dernière le premier ministre Jean Castex. Les entreprises qui le peuvent doivent instaurer le télétravail "trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible". 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !