Omicron provoque des records de contaminations dans le monde

Plusieurs pays ont mis en place des restrictions pour freiner la percée du variant Omicron. La France, le Royaume-Uni, le Portugal et la Grèce enregistrent des records de contaminations, ce mercredi 29 décembre.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Près de 180 000 cas recensés pour la seule journée du mardi 28 décembre. Ce lourd bilan de contaminations au Covid-19 en France continue d’inquiéter, en pleine percée du variant Omicron. Pour lutter contre la nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19, une série de mesures a été annoncée ce lundi par le gouvernement. 

"Le risque global lié au nouveau variant préoccupant Omicron reste très élevé", a noté l'OMS dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire. L’organisme alerte sur la dangerosité du variant, en dépit de données préliminaires suggérant un moindre risque d'hospitalisation lié à Omicron.  

Face à ce variant désormais majoritaire, plusieurs pays ont d’ores et déjà mis en place des restrictions. C’est le cas notamment de la Finlande, qui ferme ses frontières aux étrangers non vaccinés.  

A lire aussi : Face à Omicron, les vaccins anti-Covid feront-ils l'affaire ?

Nouveaux records

La Chine, qui enregistre un nombre record de contaminations à moins de 40 jours des JO d'hiver de Pékin, a confiné mardi plusieurs dizaines de milliers de personnes supplémentaires. Le pays fait état mardi de 209 nouveaux malades en 24 heures, le nombre le plus important depuis 21 mois. 

"Une hausse rapide d'Omicron, comme celle que nous observons dans plusieurs pays, même si elle se combinait avec une maladie légèrement moins grave, entraînera tout de même un grand nombre d'hospitalisations, notamment parmi les non-vaccinés" - Catherine Smallwood, une des principales responsables de l'OMS Europe. 

Le Royaume-Uni, l’un des pays européens les plus touchés par le variant Omicron, dépasse également son record de cas quotidien ce mardi 28 décembre. Près de 130.000 contaminations en Angleterre et au Pays de Galles ont été comptabilisées en 24 heures. En Grèce, le nombre de cas a plus que doublé par rapport à la veille. Au Portugal comme aux Pays-Bas ou en Suisse (environ 55% des cas), le variant Omicron domine également les infections.