Omicron : plus contagieux mais moins dangereux, est-ce une bonne nouvelle ?

Selon l'agence de sécurité sanitaire britannique, les personnes infectées par le variant Omicron du Covid ont 50 à 70% de risque en moins d'être hospitalisées qu'avec Delta. Mais la pression hospitalière reste forte.

Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / sfam_photo

Des chiffres encourageants, bien qu’il faille rester très prudent. Selon les autorités sanitaires britanniques, les patients contaminés par le variant Omicron présentent un risque nettement moins élevé d'être hospitalisés par rapport à ceux contaminés par le variant Delta. Un nombre qui semble atteindre les 70% de risque en moins d’après les dernières données communiquées jeudi 23 décembre.

L'agence de santé britannique se montre néanmoins très prudente, notamment en raison du nombre relativement faible de patients avec lequel ces calculs ont été réalisés.

“Cette analyse reste hautement incertaine à cause du faible nombre des malades atteints par Omicron actuellement à l'hôpital, l'impossibilité de mesurer effectivement toutes les infections précédentes et la propagation limitée d'Omicron parmi les groupes les plus âgés" - Agence de sécurité sanitaire britannique (UKHSA) 

A lire aussi : Variant Omicron : 7 ou 17 jours, quel isolement pour les cas contact ?

Forte pression sur le système de santé

La pression sur le système hospitalier s'annonce toutefois rude en raison de la haute contagiosité d'Omicron et de sa propagation rapide. "Même si un petite proportion requiert une hospitalisation, il s'agit d'un nombre important de personnes", si bien que la "pression sur le NHS", le système public de santé britannique, "va augmenter", souligne le communiqué de l’agence sanitaire.  

En effet, un variant moins mortel mais plus contagieux causera in fine davantage de victimes, car le nombre de personnes contaminées par Omicron sera bien plus élevé qu'avec Delta. Et même si la proportion de cas graves s'avère plus faible avec Omicron, elle représentera donc dans l'absolu un chiffre plus élevé. 

Concrètement, et hypothétiquement, si Omicron contamine 500 personnes et que 2% d'entre elles sont hospitalisées, cela représentera 10 personnes à l'hôpital. En revanche, si Delta contamine seulement 100 personnes et que 5% sont hospitalisées, cela représentera 5 personnes à l'hôpital.

Covid : où en est-on dans les traitements?  —  Magazine de la Santé

Bientôt 100.000 cas en France

Et en France, quelle est la situation ? La flambée de cas de Covid se poursuit et le pays a enregistré son record absolu de contaminations au Covid-19, ce jeudi 23 décembre avec 91.608 cas en 24 heures. Et ce chiffre pourrait dépasser les 100.000 d'ici la fin du mois.

La cinquième vague enfle également dans les hôpitaux : 16.060 patients Covid sont actuellement soignés, dont 3.208 patients en soins critiques, contre 3.147 la veille. Le bilan depuis le début de l'épidémie approche désormais les 123.000 morts. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !