CARTE. Covid : Retour du "plan blanc" dans les hôpitaux de sept régions

Les ARS d'Île-de-France, d'Occitanie, des Pays de la Loire, de Bourgogne-Franche-Comté, de Corse, de PACA et des Hauts-de-France ont annoncé le déclenchement du "plan blanc" dans tous leurs hôpitaux et cliniques.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
CARTE. Covid : Retour du "plan blanc" dans les hôpitaux de sept régions
Crédits Photo : © Shutterstock / sfam_photo

Comme un air de déjà-vu. L'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France a annoncé vendredi 10 décembre l'extension du "plan blanc" à l'ensemble de la région en raison de "la pression" que fait peser l'épidémie de Covid "sur les lits de réanimation et d'hospitalisation conventionnelle". 

En pleine cinquième vague de Covid-19, l’ARS a demandé dans un communiqué à l'ensemble des établissements de la région d'ouvrir "114 lits de soins critiques et 260 lits de médecine" supplémentaires "à l'horizon de la mi-décembre" pour "anticiper tout risque de saturation en cette fin d'année".

Et en quelques jours, ce sont déjà sept régions qui ont déclenché cette mesure d’urgence dans les hôpitaux de leur territoire.

A lire aussi : "La vague est devant nous, pas derrière", deux réanimateurs sur le pont témoignent

Déprogrammation d'opérations non urgentes

Concrètement, ce "plan blanc" permet l’ouverture de nouveaux lits, mais également de déprogrammer des opérations non urgentes et de réaffecter du personnel vers les services de soins critiques. Cette extension s’explique par "l'évolution rapide de la situation épidémique" et "l'augmentation du nombre d'admissions de patients Covid dans les services hospitaliers", selon l’ARS. 

"Cette décision concerne tous les établissements sanitaires de médecine, de chirurgie, d’obstétrique et de soins de suite et de réadaptation", explique le communiqué. 

L'ARS Ile-de-France a notamment justifié cette décision par "la tension (qui) s'est accentuée depuis plusieurs jours", les établissements de la région dénombrant mercredi 2.608 malades du Covid hospitalisés, dont 505 en soins critiques. 

92% des lits de réanimation occupés en Occitanie

L'ARS Pays de la Loire a, elle, demandé à ses établissements publics et privés "une déprogrammation de 20% de l'activité de médecine et de chirurgie (...) en préservant les interventions urgentes". 

En Occitanie, les patients Covid remplissent actuellement un tiers des 560 lits de réanimation de la région, dont "le taux d'occupation atteint 92%" tous malades confondus "et même 100% dans plusieurs départements", selon l’ARS. La possibilité de "déprogrammer progressivement certaines opérations moins prioritaires" est évoquée. 

Même phénomène en Bourgogne-Franche-Comté, où "plus de 600" malades du Covid sont hospitalisés à ce jour "dont 100 en soins critiques", a souligné l'ARS, prévenant que certaines activités pourraient "être amenées à être déprogrammées". 

Covid : où en est-on dans les traitements ?  —  Magazine de la Santé

"Plan blanc" à Bordeaux, Lyon ou Rennes

Mardi 7 décembre, l'ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur avait pour sa part lancé "un appel à tous les professionnels de santé volontaires (étudiants, retraités, libéraux, salariés) de la région pour venir en soutien des équipes soignantes à l'hôpital". 

Dans les autres régions métropolitaines, sans attendre la consigne des ARS, de nombreux établissements ont déclenché leurs "plans blancs" comme les CHU de Bordeaux, Lyon, Rennes et Strasbourg.