1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Avant de reprendre le sport : le test d'effort

Avec la rentée vient le temps des bonnes résolutions : arrêter de fumer, manger équilibré, faire du sport, etc. Mais avant de vous remettre à une activité physique, mieux vaut connaître la limite de ses aptitudes pour ne pas risquer d'accident. Parfois, un certificat médical du généraliste suffit, mais il existe aussi des examens plus poussés comme l'épreuve d'effort.

Rédigé le , mis à jour le

Tester son aptitude au sport avant de reprendre une activité physique

Le corps encore bronzé, reposé des vacances, vous avez envie de commencer l'année sainement. Fort de cette motivation, vous êtes nombreux à chausser vos baskets pour courir, travailler vos abdos, vos muscles fessiers et même votre coeur. Mais attention, êtes-vous vraiment en bonne condition ?

"Très souvent, quand on reprend son activité physique vers la quarantaine, on pense qu'on a toujours les mêmes capacités. On pense qu'au niveau de son coeur, tout va bien, qu'au niveau des vaisseaux tout va bien… mais la plupart des personnes ne se rendent pas compte du risque qu'elles prennent à la reprise du sport et notamment encore plus s'il y a eu un peu de tabagisme, du cholestérol, de la tension ou d'autres facteurs de risque… La phase de reprise est la phase la plus dangereuse et c'est celle qu'il faut le plus encadrer", explique le Dr Laurent Uzan, cardiologue du sport. Une reprise du sport mal maîtrisée peut provoquer des problèmes cardiaques graves, voire un infarctus.

Avant de reprendre le sport, il faut passer un test d'effort. Certaines personnes sont plus à risque comme le confie le Pr Stéphane Hatem, cardiologue : "Les personnes les plus exposées à faire un épisode cardiaque pendant un exercice sportif, sont des hommes de plus de 40 ans qui ont un ou deux facteurs de risque vasculaire majeurs (hypertension, tabac, hypercholestérolémie et les antécédents familiaux de maladies cardiaques)".

Le test d'effort est simple. Le torse couvert d'électrodes, les patients réalisent une séance de vélo ou de tapis de course de plus en plus intense par paliers pendant laquelle le médecin enregistre l'activité électrique du coeur. Le médecin explore ainsi la capacité du coeur et du système vasculaire à s'adapter à l'exercice, à l'augmentation du travail cardiaque…

Sur des graphes qui retracent l'activité du muscle cardiaque, le médecin tente de repérer des signes d'ischémie, de mauvaise oxygénation du coeur. Ce dysfonctionnement permet de déceler des anomalies cardiaques. Ce test sert aussi à poser les limites que chacun doit respecter.

Un test d'effort coûte 70 euros. Il est remboursé quand il est prescrit par un médecin. Douleurs dans la poitrine, difficultés à respirer ou baisse brutale des performances... sont autant de signaux d'alerte à prendre au sérieux.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus