1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Canicule

A quoi seraient dus les tremblements d’Angela Merkel ?

Le 18 juin, la chancelière allemande a été victime de spasmes pendant plusieurs minutes, probablement causés par une déshydratation.

Rédigé le

A quoi seraient dus les tremblements d’Angela Merkel ?
© א (Aleph) sur Wikipédia

"J’ai bu au moins trois verres d'eau. C'est ce qui m'a manifestement manqué, et à présent, je me sens très bien", a réagi Angela Merkel après le malaise dont elle a été victime le 18 juin. Pendant une cérémonie officielle avec le Président ukrainien Volodymyr Zelensky, la chancelière allemande a eu une crise de spasmes durant plusieurs minutes. Les mains jointes, la cheffe d’Etat a essayé de rester stoïque, sans succès. L’épisode, filmé, est vite devenu viral.

"Elle a mangé et bu quelque chose, puis poursuivi l'interview"

Ce jour-là, à Berlin, la température avoisinait les 30 degrés. Il est donc vraisemblable que la chancelière ait souffert d’un coup de chaleur, dû à la déshydratation. D’autant qu’elle a affirmé avoir très peu bu. Son porte-parole, Steffen Seibert, a même expliqué qu’elle "ne s'était pas sentie bien durant un instant, puis avait mangé et bu quelque chose, et avait poursuivi l'interview".

Le coup de chaleur est lié à une exposition prolongée à des températures élevées. Il touche surtout les personnes âgées ou vulnérables. Plus généralement, les fortes chaleurs peuvent aboutir à un épuisement provoqué par le manque d'eau et de sels, qui peut se manifester par des étourdissements, une fatigue, une faiblesse ou des insomnies. Il convient alors de se réhydrater avec un apport renforcé en sels minéraux, et de se reposer au frais.

Les explications du Dr Anthony Chauvin, urgentiste :

Si Angela Merkel a vite repris ses esprits, les Allemands sont inquiets. Car ce n’est pas la première fois que la chancelière fait un malaise en public.  En décembre 2014, elle avait subi une baisse de tension pendant une interview à la télévision allemande. L'enregistrement avait brièvement été interrompu. Après l’épisode du 18 juin toutefois, le Président ukrainien a tenu à rassurer : "[Angela Merkel] se tenait à côté de moi, elle était en totale sécurité", a-t-il plaisanté.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus