Voyages : n'oubliez pas vos ordonnances !

Voyages : n'oubliez pas vos ordonnances !

Deux touristes françaises se sont retrouvées bloquées en Géorgie pour avoir emporté quelques comprimés de Dafalgan® codéinés. Car en Géorgie la coédine est l'ingrédient du crocodile, une drogue artisanale qui fait des ravages. Pour s'épargner de pareilles mésaventures, il est recommandé d'emporter ses ordonnances lors d'un séjour à l'étranger.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La mésaventure de deux Françaises retenues en Géorgie en août 2014 parce qu'elles voyageaient avec des comprimés de Dafalgan® codéiné a de quoi étonner vue de France. Mais ces médicaments antidouleurs délivrés sur ordonnance sont surveillés de près par les autorités géorgiennes, car la codéine, un opiacé, entre dans la composition d'une drogue qui fait des ravages dans le pays : le crocodile.

Cette drogue, aussi appelée désomorphine, fabriquée de façon artisanale, a les mêmes effets que l'héroïne mais provoque des lésions irréversibles sur l'organisme. La peau se nécrose autour du site d'injection au point de se transformer en plaques verdâtres semblables aux écailles de crocodile. Les membres peuvent également se gangrénés et nécessiter une amputation.

"Depuis 2009, l'usage de substances narcotiques de fortune a progressé de façon dramatique", peut-on lire sur le site du ministère géorgien des Affaires internes et de la Santé. "Le problème étant qu'il est facile de se procurer en pharmacie ces substances chimiques utilisées pour la fabrication maison de drogues (codéine, éphédrine, pseudo-éphédrine…). Dans de nombreux cas, la vente de ces médicaments est effectuée en violation de la loi - sans prescription appropriée. Du 16 octobre au 27 décembre 2013, sur les 27 pharmacies examinées, l'inspection a révélé que 3.447.946 pilules contenant de la codéine ont été vendues sans prescription", précise le ministère.

Ainsi, le site France Diplomatie recommande aux voyageurs qui se rendent en Géorgie d'emporter avec eux l'original et des copies de l'ordonnance médicale, notamment pour les comprimés contenant des opiacés et de déclarer l'intégralité de leurs médicaments lors du contrôle en douane à l'entrée. Enfin, avant de partir, quelle que soit votre destination de voyage, n'hésitez pas à vous informer précisément des médicaments que vous êtes autorisés ou non à prendre avec vous et à quelles conditions.

Conseils aux voyageurs :