Alopécie : Pauline surmonte ses complexes

A 13 ans Pauline a perdu tous ses cheveux à cause d’une maladie auto-immune. Aujourd’hui, elle en parle sur les réseaux sociaux pour changer le regard des autres sur sa différence. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Sur Instagram, la jeune femme pose fièrement. Le sourire aux lèvres, et le crane chauve. Depuis deux ans elle a décidé de parler de sa maladie sur cette plateforme, et surtout de ne plus cacher sa pelade. Son compte totalise aujourd’hui plus de 10.000 abonnés. 

L’alopécie de Pauline n’a rien à voir avec un cancer. C'est la conséquences d’une maladie auto-immune. En France, 60 000 personnes seraient concernées par l’alopécie. 

“Aujourd’hui, je pense que j’assume le regard des autres, même si c’est pas tous les jours facile, je suis plus fière quand je marche dans la rue, je ne suis plus le regard baissé tout le temps, je ne me cache plus, je ne mets plus de perruque ni de bonnet. Si je le fais, c’est pour me faire plaisir", raconte fièrement la jeune femme.

A 18 ans, un exemple

En rendant publique sa maladie, Pauline est sortie de son isolement. Grâce à ce compte, elle s’est fait de nouvelles amies. “Ma maman me dit que je suis épanouie alors qu’avant j’étais renfermée sur moi-même.”

A seulement 18 ans, elle est devenue un exemple pour tous les malades souffrant de pelade.