Quels sont les risques de l'anesthésie chez l'enfant ?

Le cerveau des enfants n'étant pas complètement "fini", les produits anesthésiants influencent-ils leur développement ?Quels sont les effets d'anesthésies générales répétées chez l'enfant ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr. Gilles Orliaguet, anesthésiste-réanimateur à l'hôpital Necker-Enfants malades (Paris) :

"Les études et les travaux expérimentaux menés jusqu'à présent n'ont pas permis de conclure définitivement à un risque lié à l'anesthésie parce qu'il est toujours difficile de faire la part des choses. Quand on vient à l'hôpital, on ne vient pas pour avoir juste une anesthésie. On vient parce que l'on va subir une opération nécessitant une anesthésie.Faire la part des choses est donc extrêmement difficile.

"Plus l'enfant est petit, plus son cerveau est immature, il est donc sensible à l'effet de l'anesthésiant. Dans l'idéal et dès que cela est possible, il faut éviter d'opérer dans la période de plus grande sensibilité, c'est-à-dire durant la période néonatale. Mais dans un certain nombre de cas, il n'existe pas d'alternative. Et l'anesthésie est inévitable. C'est ce que l'on appelle la balance bénéfice/risque. On juge en permanence cette balance bénéfice/risque. Et cette balance nous aide à prendre les décisions de faire ou ne pas faire.

"On ne dispose pas de beaucoup de données sur les effets d'anesthésies générales répétées chez l'enfant. On sait aujourd'hui que la plupart de nos produits sont sécuritaires et n'entraînent pas d'effets secondaires extrêmement importants. Des anesthésies générales répétées sont nécessaires dans le cas de certaines maladies. Aujourd'hui on a les moyens d'opérer les patients de façon répétée en limitant le risque. Mais on ne peut pas garantir de façon absolue qu'il n'y a pas de problème associé à distance. C'est un point sur lequel on travaille actuellement."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :