OGM : saisine immédiate de l'Agence nationale de sécurité sanitaire

OGM : saisine immédiate de l'Agence nationale de sécurité sanitaire

L'étude conduite par Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire, qui montre un risque accru de cancers chez les rats qui consomment des OGM, fait grand bruit. Dans un communiqué de presse commun, les ministre de la Santé, de l'Ecologie et de l'Agriculture indiquent qu'ils ont saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Pendant deux ans, des chercheurs français ont étudié les effets des OGM (Organismes génétiquement modifiés) sur 200 rats nourris au maïs transgénique. Leurs conclusions sont accablantes : tumeurs cancéreuses chez les femelles, troubles hépatiques et rénaux chez les mâles… Selon eux, les OGM seraient de véritables poisons. 

Les conclusions de cette étude font l'objet d'une saisine immédiate de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Elles feront également l'objet d’une analyse par le Haut Conseil des Biotechnologies. Elles seront également transmises en urgence à l'Autorité européenne de sécurité des aliments. En fonction de l'avis de l'Anses, le gouvernement demandera aux autorités européennes de prendre toutes les mesures nécessaires en termes de protection de la santé humaine et animale, mesures qui pourront aller jusqu'à suspendre en urgence l'autorisation d'importation dans l'Union européenne du maïs NK 603, dans l'attente d'un réexamen de ce produit sur la base de méthodes d'évaluation renforcées.

Cette étude semble confirmer l'insuffisance des études toxicologiques exigées par la règlementation communautaire en matière d'autorisation de mise sur le marché de produits transgéniques. Elle valide la position de précaution prise par le gouvernement français sur le moratoire des cultures OGM.

Le gouvernement demande aux autorités européennes de renforcer dans les meilleurs délais et de façon significative l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux.

En savoir plus