Les kystes digestifs du nourrisson

Les kystes digestifs du nourrisson

Pendant la grossesse, chaque échographie est attendue avec impatience et appréhension. Car derrière l'émotion générée par l'image du fœtus, il y a d'abord un geste médical qui doit diagnostiquer la moindre anomalie inquiétante. Certaines sont très connues comme les malformations cardiaques, d'autres beaucoup moins comme les kystes qui peuvent se développer dans le tube digestif.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Qu'est-ce qu'un kyste digestif ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent le kyste digestif du nourrisson.
Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent le kyste digestif du nourrisson.

Les kystes sont des poches remplies de liquide. Les membranes qui l'entourent sont assez épaisses, comme celle de l'intestin auquel celui-ci est accolé. Des kystes peuvent se former à tous les niveaux du parcours suivi par les aliments.

Le tube digestif comprend l'oesophage où se trouvent 14% des kystes, l'estomac où se trouvent 12% des kystes, le duodénum 6%, l'intestin grêle où se trouvent plus de 60% des kystes, et le côlon 6%.

On parle souvent de "duplications", parce qu'ils constituent une sorte de dédoublement des parois des organes concernés. Il est parfois difficile de faire une différence entre le kyste et l'intestin à côté. Idem au niveau de l'œsophage où le kyste se devine à peine, surtout par la bosse créée par le liquide qu'il contient.

Ces kystes digestifs, même s'ils ne font que quelques centimètres, peuvent provoquer d'importantes complications, le plus souvent après la naissance. Leur masse peut gêner le transit et par exemple provoquer des occlusions, des blocages, qui exigent une opération en urgence.

Opérer le kyste digestif du nourrisson

Attention images de chirurgie ! Retrait d'un kyste digestif sous coelioscopie
Attention images de chirurgie ! Retrait d'un kyste digestif sous coelioscopie

Les kystes digestifs du nourrisson sont désormais souvent repérés pendant la grossesse. Des échographies spécialisées s'imposent alors jusqu'à la naissance. Et le nouveau-né est en général opéré dès que possible.

Mais certains kystes échappent à ce diagnostic précoce et se manifestent parfois bien plus tard.

Le corps humain peut parfois réserver des surprises impossibles à deviner avant l'intervention et quels que soient les progrès de l'imagerie. L'opération peut durer plusieurs heures au lieu d'une cinquantaine de minutes si le kyste repéré à l'échographie avait été plus facile à localiser et à extraire.

Eviter les complications du kyste digestif

Le risque de péritonite a justifié l'opération de Selma, un mois et demi après sa naissance.
Le risque de péritonite a justifié l'opération de Selma, un mois et demi après sa naissance.

Ce n'est pas la taille initiale du kyste qui en fait la dangerosité. Même une petite poche de deux centimètres peut grandir au fil de la croissance, s'infecter et générer un risque de péritonite par exemple.

Parfois l'intervention s'impose dans les premiers jours après la naissance. Lorsque la menace de complications précoces est importante, il faut même rapprocher le lieu de l'accouchement de l'hôpital où se trouvent les équipes de chirurgie néonatale. Tout l'enjeu est d'opérer à temps pour que cette anomalie reste bénigne.