Les femmes et l'alcool : l'intérêt des groupes de parole exclusivement féminins ?

Je suis travailleur social et je cherche désespérément un groupe de parole exclusivement féminin à Paris.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Fatma Bouvet de la Maisonneuve, psychiatre addictologue :

"On était parti sur l'idée que la thématique alcool était très intimement liée à la vie privée, à l'intimité, aux enfants, à la sexualité, au couple... Le fait d'être mariée, pour une femme, est un facteur de risque de maladie mentale mais également de maladie addictive. Contrairement aux hommes qui sont protégés par le mariage, les femmes sont plus exposées. La vie de couple en soi est un sujet dont on ne peut pas traiter devant des hommes lorsqu'on est une femme.

"Il y a la question de l'image mais dans les groupes comme le groupe des alcooliques anonymes, tous les participants sont dans la même barque puisque nous sommes égaux face à la maladie. Mais il y a une différence du point de vue de l'intimité, de cette course à la performance que seules les femmes peuvent comprendre. Ce sont des hyper femmes, ce sont des femmes qui cherchent la perfection, qui sont responsables au niveau de leur vie professionnelle, au niveau de la vie familiale, qui cherchent à se mettre une barre très haute à tous les niveaux et ce sont des choses qu'elles ne parviennent pas à partager réellement avec les hommes. Les groupes mixtes seraient perturbants pour les femmes qui seraient alors dans la retenue."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :