Un crâne en plastique imprimé à l'aide d'une imprimante 3D (Crédit photo : UMC Utrecht)
Un crâne en plastique imprimé à l'aide d'une imprimante 3D (Crédit photo : UMC Utrecht)

Implantation d'un crâne en plastique

Atteinte d'une maladie qui entraînait l'épaississement de sa boîte crânienne, une Néerlandaise de 22 ans s'est fait implanter un crâne en plastique conçu sur mesure, réalisé à l'aide d'une imprimante 3D. Les détails de l'opération, qui a eu lieu fin 2013, ont été rendus publics le 25 mars 2014 par le Centre Médical Universitaire d'Utrecht (Pays-Bas).

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La maladie de Paget entraîne un remodelage excessif de certaines zones osseuses, au nombre desquelles on compte parfois le crâne. La patiente souffrait de maux de têtes graves, l'épaississement de sa boîte crânienne augmentant la pression dans son cerveau. "Elle avait déjà perdu la vue et ses capacités de coordination", explique dans un communiqué Bon Verweij, l'un des chirurgiens qui a coordonné l'opération. "Ce n'était qu'une question de temps avant que d'autres fonctions essentielles dépendantes du cerveau soient touchées, et qu'elle décède."

Un crâne en plastique

Le docteur Verweij avait déjà réalisé des implantations de portions de crâne imprimées en 3D chez plusieurs patients. Suite à des accidents, une partie de l'os est parfois ôtée afin de diminuer la pression intracrânienne, et un implant doit être réalisé. C'est toutefois, selon le Centre Médical Universitaire d'Utrecht, la première fois qu'un volume crânien si important est remplacé.

L'opération a duré 23 heures. Trois mois plus tard, la patiente a entièrement recouvré la vue. Elle a repris le travail et, selon Bon Verweij, "il est presque impossible de voir qu'elle a un jour subi une opération chirurgicale."

 

Vidéo réalisée par l'UMC d'Utrecht (néérlandais, sous-titrages anglais). Attention, images de chirurgie.


Source : UMC Utrecht - Volledige kunststof 3D-geprinte schedel geïmplanteerd

VOIR AUSSI :