Addiction au sport : faut-il la traiter ?

Faut-il "soigner" cette maladie ? Cette addiction ne permet-elle pas dans certains cas de contenir une dépression ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Laurent Karila, psychiatre et spécialiste des addictions et le Dr Stéphane Cascua, médecin du sport :

"Il faut soigner la dépression. Dans les programmes où l'on voit des personnes addicts, on ne traite pas que l'addiction. On traite la globalité du sujet et on dépiste les troubles psychologiques les plus fréquemment associés aux addictions (troubles anxieux et dépression notamment). S'il y a une addiction au sport, et s'il y a des conséquences et une souffrance, il faut la traiter et traiter en même temps la dépression.

"Il existe aussi des addictions associées, notamment à des produits. On va utiliser des produits pour la performance. Dans les années 80-90, on utilisait du GBL ou du GHB pour stimuler la masse musculaire. Et aujourd'hui certains coureurs amateurs peuvent utiliser des substances dopantes comme la cocaïne, des médicaments..."

"Un mauvais comportement alimentaire peut aussi être associé à l'addiction au sport. On voit fréquemment dans le cas de l'addiction au sport une relation et une association entre sport intensif et restriction alimentaire."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :