1. / Alimentation
  2. / Digestion
  3. / Digestion difficile

Ces plantes qui aident à la digestion

Petits fours, foie gras, champagne... Un régal pour les papilles, un enfer pour votre estomac ! Heureusement, des plantes peuvent venir à votre secours pour ne pas gâcher la réunion de famille. Basilic, menthe, anis, badiane, mélisse, fenouil, etc. Petit tour d'horizon de ces plantes qui pourraient devenir les meilleures alliées de vos repas et qui tout au long de l'année peuvent réduire les désagréments digestifs.

Rédigé le , mis à jour le

Ces plantes qui aident à la digestion
Ces plantes qui aident à la digestion
Sommaire

Vingt heures de parcours dans le tube digestif

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la digestion.

Au cours de la digestion, contractions mécaniques, enzymes et réactions chimiques permettent de transformer les aliments en nutriments infiniment plus petits, afin de permettre leur passage vers la circulation sanguine et atteindre ainsi les cellules de l'organisme.

Le bol alimentaire est dégluti et parvient à l'estomac, où des glandes libèrent de l'acide chlorhydrique ainsi que des enzymes (des pepsines) pour continuer de découper protéines et glucides. Le brassage grâce aux contractions musculaires de l'estomac durant trois heures, transforme les aliments en une véritable bouillie qui va être propulsée dans les intestins. À ce niveau, la vésicule biliaire et le pancréas libèrent leur arsenal enzymatique pour viser plus particulièrement les graisses.

Grâce aux contractions musculaires de la paroi intestinale, le bol alimentaire progresse (à une vitesse de 0,5 cm par minute). Les nutriments traversent au fur et à mesure la paroi des intestins pour arriver dans la circulation sanguine. Après huit heures de digestion, tout ce qui n'a pas été absorbé, poursuit sa progression dans le côlon, ce sont les matières fécales. Elles sont au départ liquides, mais grâce à la présence de glandes au niveau du gros intestin, l'eau est réabsorbée pour déshydrater les matières fécales.

La présence de milliers de bactéries va aussi contribuer à la bonne digestion. La flore intestinale se nourrit des déchets et aux flatulences qu'elles produisent, s'ajoute la synthèse de vitamines telles que les vitamines B et K nécessaires à l'organisme. Les matières fécales seront accumulées dans le sigmoïde, puis le rectum avant d'être évacuées.

Il faut entre vingt et quarante-huit heures pour une digestion totale des aliments. Mais quand toutes ces étapes ne se déroulent pas correctement, des troubles apparaissent...

Troubles digestifs : et si on essayait les plantes

Consultation chez un phytothérapeute

Quand tous les autres traitements se sont révélés inefficaces, les malades se tournent souvent vers les médecines dites "naturelles", comme la phytothérapie. Pour soulager les problèmes de digestion, certaines plantes s'avèrent particulièrement efficaces.

Cependant, avant tout traitement par la phytothérapie, une consultation est préalablement nécessaire pour faire un bilan et identifier les troubles digestifs et leurs origines. Les plantes prescrites par un phytothérapeute n'agissent pas comme les médicaments ordinaires. Elles sont une combinaison de produits actifs. Il faut donc associer les plantes pour agir sur un symptôme.

Les plantes contre les maux de ventre

Comment choisir les plantes qui aident à mieux digérer ?

Savoir reconnaître les plantes, leurs propriétés mais aussi savoir les mélanger et les préparer... pour soigner leurs petits maux de ventre, certaines personnes ont appris à utiliser les plantes comme alternatives aux médicaments.

Les bienfaits du radis noir

Comment sont conçus ces breuvages aux vertus digestives ?

Le radis noir est l'une des plantes les plus efficaces pour aider la digestion. Le radis noir est à la mode. Si bien qu'on le trouve de plus en plus en gélules, et même en ampoules pour des cures occasionnelles. La consommation d'ampoules est toutefois déconseillée en cas de gastrite (inflammation de l'estomac), de troubles fonctionnels intestinaux, de dysfonctionnements thyroïdiens et de calculs biliaires.

La mélisse, une plante aux vertus digestives

La mélisse est particulièrement indiquée en cas de troubles digestifs.

Brûlures d'estomac, ballonnements, remontées acides... Parfois, la digestion est douloureuse. Pour atténuer ces maux de ventre, on a souvent tendance à se tourner vers les médicaments. Pourtant, certaines plantes peuvent nous soulager efficacement et durablement. C'est le cas de la mélisse.

Depuis des centaines d'années, la mélisse est connue et utilisée pour ses vertus bénéfiques sur le système digestif. En tisane, elle serait capable de soulager les maux d'estomac et de faciliter la digestion.

Utilisée traditionnellement pour soigner les maux d'estomac, la mélisse doit être manipulée avec délicatesse. Autre précaution : ne récolter que les feuilles les plus jeunes : "On ramasse la partie supérieure de la mélisse parce que les feuilles du bas sont plutôt anciennes et sont abîmées donc elles sont de moins bonne qualité. Il y aura moins de principe actif", précise Philippe Durand, producteur de plantes médicinales bio.

Les feuilles de mélisse sont ensuite transformées en tisanes, c'est la raison pour laquelle elles doivent être séchées. Le séchage est indispensable pour conserver la plante et ses principes actifs. Lors de cette étape, la mélisse perd 80% de son poids. Une fois la mélisse séchée, elle est stockée en attendant d'être dégustée.

Connue pour ses propriétés médicinales, elle serait capable de soulager certains troubles digestifs. Seule ou accompagnée d'autres plantes, la mélisse se consomme en tisane. Attention toutefois à la température de l'eau qui ne doit pas excéder 95 degrés : "La mélisse est une plante fragile qui contient des huiles essentielles, donc avant de la préparer il faut l'émietter et ensuite il ne faut surtout pas la faire bouillir. Il faut juste verser l'eau presque bouillante sur la mélisse et la laisser infuser. Si on la fait bouillir, toutes ses huiles essentielles disparaissent", explique Yves Yger, pharmacien herboriste. En cas de maux de ventre ou de crampes d'estomac, n'hésitez donc pas à sortir votre théière...

Les multiples vertus de l'épilobe

L'épilobe, une plante aux multiples vertus

De nombreuses plantes ont des actions bénéfiques pour notre santé. Parmi elles, l'épilobe. Cette jolie fleur violette récoltée en été, connue pour traiter les problèmes de prostate chez l'homme, a aussi des vertus pour les troubles digestifs, notamment lors des périodes de gastro-entérites.

C'est au début de l'été que l'épilobe commence sa floraison. Pendant quinze jours, elle développe ses fleurs mais aussi tous ses principes actifs. Et c'est durant cette courte période que la récolte doit se faire. Coupée à la serpe à mi-hauteur, les principes actifs de l'épilobe se trouvent sur l'ensemble de la plante.

Pour répondre aux nombreuses demandes des herboristes et des laboratoires pharmaceutiques, les producteurs doivent cueillir près de six tonnes de fleurs durant les quinze jours. Réputée pour ses bienfaits sur le système digestif, l'épilobe, une fois coupée, doit être rapidement séchée pour préserver au maximum toutes ses propriétés.

Anti-inflammatoire et anti-bactérienne, cette plante soulage les troubles intestinaux. "Les principes actifs intéressants dans l'épilobe sont leurs teneurs en tanins. Ils vont permettre de resserrer les tissus, ce qui est utile en cas de diarrhées ou de gastro-entérites. L'épilobe contient aussi des mucilages. Ils permettent d'adoucir toutes les muqueuses en cas d'irritation. Ils ont une action calmante et apaisante, bienvenue en cas de reflux d'acidité, de gastrite, de gastro-entérite, de diarrhée…", explique Caroline Gayet, nutritionniste et phytothérapeute.

Pour être efficace, il faut la prendre en décoction, trois fois par jour, à la fin des repas. Plantes aux multiples vertus, l'épilobe soulage aussi les problèmes rénaux, les affections de la vessie et de la prostate.

Quelques plantes et leurs propriétés

Le basilic active les digestions lentes. Il lutte contre l'aérophagie et les spasmes digestifs.

En prenant régulièrement des tisanes à l'anis, vous calmerez votre aérophagie.

La sarriette aidera également à digérer les viandes lourdes et les féculents. Elle permet aussi d'éviter les fermentations intestinales. Il en est de même pour la coriandre, le romarin et le millefeuille.

La menthe combat efficacement les spasmes gastriques, les flatulences et les intoxications gastro-intestinales. Elle est aussi un excellent antiseptique intestinal.

En cas de :

  • acidité : boldo, camomille, mélisse, menthe poivrée, millefeuille, réglisse
  • ballonnements : anis, anis étoilé (aussi appelé badiane,) gentiane, cumin, romarin
  • problème de digestion : absinthe, chélidoine, gentiane
  • constipation occasionnelle (laxatifs) : bourdaine, figue, rhubarbe
  • constipation chronique : figue, lin
  • diarrhée : chêne, myrtille
  • digestion difficile : absinthe, anis, camomille romaine, cannelle, chardon marie , fenouil
  • problèmes de foie : artichaut, café (en prévention)
  • gastro-entérite : calami (acore vrai), camomille vraie, millefeuille, thé noir

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus