1. / Alimentation
  2. / Aliments
  3. / Fruits et légumes

Amandes d’abricots : attention cyanure !

Gorgé de soleil, l’abricot contient en son noyau une amande qui, consommée à l’excès, pourrait être toxique. L'ANSES invite donc les consommateurs à la prudence.

Rédigé le

Amandes d’abricots : attention cyanure !
Amandes d’abricots : attention cyanure !

Sa chair est juteuse et sa peau douce comme la soie. Mais méfiez-vous du charme estival de l’abricot. Il cache en son noyau une amande blanche et amère qui, consommée à l’excès, provoquerait des intoxications au cyanure.

Grand habitué des romans d'espionnage, que vient faire ce poison dans nos paniers de fruits ? Pas de panique, le cyanure n’est pas présent en l’état dans l’abricot. L’amande contient simplement de l’amygdaline, un composé d’origine naturelle qui se convertit en cette substance hautement toxique lors de la digestion. Consommer ces amandes à haute dose peut donc provoquer des signes d’intoxication aiguë tels que des convulsions, des troubles respiratoires, une diminution de la fréquence cardiaque, une perte de connaissance, voire un coma.

L’Anses sonne l’alerte car les amandes d’abricots ont le vent en poupe. Elles sont de plus en plus consommées pour de prétendues propriétés "anti-cancer". Des doses élevées sont préconisées. Elles vont de 10 amandes par jour à titre préventif, jusqu’à 60 amandes en curatif. Mais leur intérêt pour la santé n’a jamais été scientifiquement prouvé.

154 cas d'intoxications recensés

Dans le cadre de son dispositif de toxicovigilance, l'Anses a recensé 154 cas d’intoxications en France entre janvier 2012 et octobre 2017.

Deux d'entre eux illustrent particulièrement le danger : une femme de 54 ans qui, "après avoir consommé 50 amandes en une journée", a été hospitalisée en hypotension, et un homme de 87 ans qui en avait mangé 40, et qui a fait "un malaise cardiaque".

Dans les autres cas, des symptômes tels que des vertiges, une sensation de malaise, des maux de tête, des troubles digestifs, des palpitations, ou une gêne respiratoire ont été rapportés.

La consommation d’amande doit donc rester mesurée. L’Autorité européenne de sécurité des aliments, l’EFSA, recommande de ne pas dépasser 1 à 3 amandes par jour pour les adultes, et la moitié d’une petite amande pour les enfants.

Dans le bénéfice du doute, vous pouvez aussi vous débarrasser des noyaux et consommer les abricots en confiture, en salade, en coulis ou en tarte. Une valeur sûre !